INTERPOL World 2017
Forensic Research and Technology
World e-ID and Cybersecurity
Identity World
Security Document Summit

Un laboratoire de police scientifique californien adopte la solution d’identification biométrique de Morpho

Anaheim, Californie, 22 juin 2015

Morpho (Safran), par le biais de sa filiale MorphoTrak, annonce que le laboratoire de police scientifique du comté d'Orange (Californie) a commencé à mettre en service le nouveau système d'identification d'empreintes digitales MorphoBIS, solution d'identification biométrique de Morpho.

MorphoBIS est un système biométrique multimodal utilisé pour l'identification de personnes avec la plus grande précision possible et une productivité améliorée, d'où un gain de temps et une économie de ressources, accompagnés d'une amélioration des performances de l'identification criminelle. Ce système couvre les empreintes digitales, les empreintes palmaires et toutes les zones d'empreinte de la main dans le cas de recherches à grande échelle. MorphoBIS est en effet le premier système d'identification biométrique à inclure la recherche automatisée de toutes les zones de crêtes papillaires de la main, plus communément utilisé pour les crimes majeurs. Cela signifie que même les plus petites empreintes trouvées sur une scène de crime, l'extrémité d'un doigt par exemple, peuvent être analysées de manière efficace dans le cadre d'une enquête criminelle.

Par ailleurs, lorsque le NIST (National Institute of Standards and Technology-Institut national des normes et de la technologie) a procédé à l'évaluation de technologies de comparaison d'empreintes digitales, les algorithmes Morpho utilisés dans le système MorphoBIS ont été classés premiers pour la précision de recherche des empreintes digitales basée sur une simple image, le scénario automatique le plus difficile. Cette technologie améliore de manière significative la vitesse opérationnelle et n'exige aucun traitement préalable ou intervention manuelle pendant le processus de recherche; les experts en empreintes peuvent ainsi se concentrer sur des tâches et des vérifications plus difficiles.

L'installation de ce système dans le laboratoire de police scientifique s'est achevée en octobre 2014. Avant sa mise en service officielle, le système a été testé dans des conditions réelles.
Lisa Zinn, Directrice adjointe du Laboratoire de police scientifique, a expliqué : « Notre nouveau système a déjà prouvé que l'on pouvait améliorer considérablement la productivité et le taux de résolution de crimes, comme en témoigne le nombre de succès récents. C'est ce qui permet au comté d'Orange de rester à l'avant-garde des technologies policières aux États-Unis. »

« La très grande précision de MorphoBIS aide les techniciens à résoudre des affaires qui étaient classées de longue date et à fournir plus rapidement des identifications dans le cas de nouvelles affaires », constate Celeste Thomasson, PDG de MorphoTrak. « Le laboratoire de police scientifique du comté d'Orange est l'un des premiers services publics à profiter de cette nouvelle version de MorphoBIS en 2015. »
Pour un complément d'information concernant l'évaluation par le NIST des technologies de correspondance de traces d'empreintes digitales, visitez le site : http://www.nist.gov/itl/iad/ig/latent.cfm.

   
   
© Copyright © 2017 - Didier Guillerm - Tous droits réservés

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.