Biometrics in Banking and Payment - Amsterdam
Border Security Conference & Exhibition
Connect:ID 2018
SDW 2018 - Security Document World

Biométrie cardiaque comme mot de passe

Ouvrir sa voiture, déverrouiller son ordinateur ou payer au restaurant grâce à un simple bracelet... Un rêve pour tous ceux qui ont la mauvaise habitude de perdre leurs clés et d'oublier les mots de passe. Une société canadienne va commercialiser l'an prochain ce bracelet biométrique capable d'identifier son propriétaire en analysant les signaux électriques du cœur.

Sortie tout droit d'un film de science-fiction, elle fait désormais partie de notre vie quotidienne. La biométrie permet d'identifier les individus grâce à certaines caractéristiques physiques uniques comme les empreintes digitales, la forme du visage, la voix, ou l'iris, la partie colorée de l'œil. Et un nouvel organe a fait son apparition dans ce domaine de la reconnaissance biométrique : le cœur, ou plus précisément son activité électrique que les médecins ont l'habitude de mesurer en pratiquant des électrocardiogrammes (ECG).

La société canadienne Bionym doit commercialiser l'an prochain un bracelet électronique baptisé Nymi®, capable de détecter les signaux électriques émis par le cœur pour contrôler l'identité du porteur. Une fois identifié, le propriétaire peut ouvrir sa voiture déverrouiller son ordinateur portable ou son téléphone, ou effectuer des paiements comme avec une carte de crédit (voir la vidéo).

Le cœur est une puissante pompe musculaire et pour se contracter il doit émettre des signaux électriques. Au même titre que l'iris de l'œil, les empreintes digitales, ou la forme du visage, les signaux électriques du cœur sont propres à chaque individu. Ces signaux sont produits par le nœud sinusal, un groupe de cellules spécialisées situées dans l'oreillette droite qui jouent un peu le rôle des bougies d'allumage dans un moteur de voiture. A chaque impulsion électrique, le cœur va se contracter, et produire des battements réguliers (entre 60 et 80 par minutes au repos).

C'est en analysant cette "signature cardiaque" que le bracelet Nymi® peut identifier son possesseur puis, grâce à une connexion Bluetooth, interagir avec des appareils électroniques pour inscrire un code PIN ou déverrouiller une session d'utilisateur. Le bracelet devrait être vendu début 2014 au prix de 99 dollars.

Source France 5

   
   
© Copyright © 2017 - Didier Guillerm - Tous droits réservés

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.