Biometrics in Banking and Payment - Amsterdam
Border Security Conference & Exhibition
Connect:ID 2018
SDW 2018 - Security Document World

Des médecins masquaient leurs absences grâce à du silicone

Plusieurs médecins d'un hôpital de Sao Paulo sont parvenus, pour certains pendant plusieurs années, à dissimuler leurs absences grâce à des copies de leurs doigts en silicone que des collègues complices passaient dans les contrôleurs biométriques de l'établissement.

La chaîne de télévision brésilienne Globo a diffusé les images accablantes d'un médecin enregistrant son entrée, puis celle de deux autres médecins avec des répliques de leurs doigts en silicone, dans un hôpital de Vasconcelos, dans la région métropolitaine de Sao Paulo. Voir la vidéo

Confondue par la police, cette femme médecin a été arrêtée et a révélé que onze autres médecins et vingt infirmiers et infirmières de l'hôpital étaient impliqués dans ce stratagème.

"Elle a assuré être innocente car (les autres médecins) lui ont dit que (sa complicité) était une des conditions pour qu'elle garde son emploi", a indiqué à la presse son avocat, Celestino Gomes Antunes.

Selon la chaîne de télévision Band, c'est le responsable du Service des urgences mobiles, Jorge Luiz Cury, qui contrôlait ce système. Selon cette source, sa fille percevait un salaire depuis trois ans sans y travailler.

L'enquête de la police, ouverte il y a deux semaines, a déjà conduit à la mise à pied de cinq médecins.

Ce type de fraude semble courant au Brésil, puisque le maire de Ferraz de Vasconcelos, où est situé l'hôpital, a déclaré que l'enquête avait révélé que 300 employés de la ville avait reçu un salaire sans se présenter à leur travail. On les appelle là-bas les salariés fantômes...

Cela prouve une nouvelle fois que les dispositifs de contrôle biométriques ne sont pas infaillibles. Pour les flouer, il suffit de recueillir une empreinte digitale, par exemple sur une surface en verre, pour la reproduire sur un doigt en silicone. Au pays des prothèses, rien de plus simple ! Notons que les lecteurs d'empreintes sophistiqués peuvent reconnaitre les faux doigts en analysant la chaleur et l'humidité de la peau ainsi que le flux sanguin.

   
   
© Copyright © 2017 - Didier Guillerm - Tous droits réservés

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.