Forensic Research and Technology
World e-ID and Cybersecurity
Identity World
Security Document Summit
Border Security Conference & Exhibition
SDW 2018 - Security Document World

Thales vend ses activités sécurité à l'Imprimerie Nationale

Le groupe Imprimerie Nationale a fourni plus de 23 millions de titres sécurisés en 2015 (Crédits : REUTERS/Charles Platiau)

Thales est entré en négociations exclusives avec le groupe Imprimerie Nationale (100% public) en vue de vendre ses activités de systèmes et de gestion d'identité sécurisée. Cette activité, qui est regroupée au sein de la division de Marc Darmon, directeur général adjoint de Thales, en charge des activités systèmes d'information et de communication sécurisés, n'a pas la taille critique pour affronter un marché en pleine recomposition, avec l'arrivée de nouveaux entrants et la constitution de poids lourds comme Gemalto, Safran I&S/Oberthur, Giesecke & Devrint.

En revanche, la stratégie du Groupe Imprimerie Nationale, qui a fourni plus de 23 millions de titres sécurisés en 2015 (210 millions de chiffre d'affaires pour un résultat net de 29 millions d'euros), repose notamment sur les défis posés par la révolution numérique. Expert mondial en solutions sécurisées d'identité, le groupe souhaite s'inscrire dans cette nouvelle ère et, au-delà, contribuer au rayonnement commercial de la marque "France" au travers d'un savoir-faire orienté autour des solutions intégrées clés en main, qui permettent de gérer de manière sûre, pérenne et fiable les systèmes identitaires. Il est d'ailleurs devenu l'un des leaders mondiaux de solutions sécurisées d'identité.

 Doubler le chiffre d'affaires d'Imprimerie Nationale

L'ambition du plan Odyssée 2020 est de doubler le chiffre d'affaires de 2013 (164 millions d'euros). Sa concrétisation est très en bonne voie au regard des résultats de 2015 où le groupe public a réalisé une croissance de 3,5% et de la prochaine acquisition des activités de Thales. L'Imprimerie Nationale, qui réalise 60% de son chiffre d'affaires dans les systèmes identitaires (passeports et cartes d'identité), veut poursuivre son développement à l'international grâce aux solutions sécurisées et aux plateformes multi-titres de documents d'identité. Le groupe vise d'ailleurs plus de 45 % du chiffre d'affaires à l'export (20% en 2015) où le groupe a déjà des clients dans plus de 68 pays.

Les activités sécurité de Thales, relativement modestes, sont donc une véritable aubaine pour Didier Trutt, à la tête du groupe public depuis septembre 2009 et qui est pour l'anecdote un ancien du groupe Thomson. Car Thales vend beaucoup à l'exportation des systèmes identitaires et sa technologie biométrique ainsi que ses activités semblent très complémentaires de celles de l'Imprimerie Nationale. En outre, les deux groupes ont déjà coopéré sur des projets communs. Enfin, l'Imprimerie Nationale s'est déjà renforcée en 2014 en réalisant l'acquisition de la société Smart Packaging Solutions, leader mondial des modules et antennes à forte valeur ajoutée.

Un développement à l'extérieur de Thales

Les solutions sécurisées développées par Thales couvrent principalement la collecte des données d'état-civil, l'enrôlement biométrique des personnes ainsi que la gestion des systèmes identitaires. Pour l'électronicien, intégrateur de systèmes identitaires sécurisés, il semblerait que le constat ait été le même que celui de Safran : pour se développer, cette activité, qui réalise 50 millions d'euros de chiffre d'affaires environ (85 emplois environ), devra le faire à l'extérieur du groupe. Si Thales revendique une expertise dans la gestion d'identité numérique et la biométrie, ses produits ne lui procurent pas toutefois un avantage concurrentiel déterminant. Enfin, Thales n'est pas parvenu à développer de réelles synergies entre cette activité et le reste du groupe.

A l'image de Safran, le groupe, présidé par Patrice Caine, a donc voulait trouver un acquéreur, qui assure la pérennité de cette activité et le maintien de l'emploi. C'est bien le cas avec Imprimerie Nationale, qui a présenté un projet de développement de l'activité sécurité e Thales qui offre à la fois des perspectives de croissance et de maintien de l'emploi.

Vente dans 25 pays

Thales a vendu des systèmes et de gestion d'identité dans plus de 25 pays. Soit plus de 300 millions de documents d'identité produits. Mais ce sont en général des contrats avec des montants modestes remportés auprès des ministères de l'Intérieur locaux. Thales est le leader de la biométrie civile en France avec la gestion des quatre plus importants programmes biométriques nationaux. En 1980, Thales a fourni à l'État français le premier système de production de cartes d'identité informatisé, qui a ensuite été décliné pour produire les titres de séjour pour les étrangers résidents en France.

Début 2013, Thales a notamment gagné un contrat de maintien en condition opérationnelle et une modernisation du système d'enrôlement biométrique des passeports français. A partir de 2012, le groupe a développé pour le compte du ministère de l'Intérieur le logiciel de capture permettant d'intégrer également les empreintes digitales dans les titres de séjour électroniques des étrangers, qui résident en France. Par ailleurs, à l'étranger, le Maroc a fait confiance à Thales pour la fourniture annuelle de 5 millions de cartes d'identité. Au Kenya, le groupe a déjà produit plus de 30 millions de cartes d'identité tandis qu'au Cameroun, Thales a fourni un système afin de produire et gérer les cartes nationales d'identité et les cartes de résidents.

Sources : http://www.latribune.fr

   
   
© Copyright © 2017 - Didier Guillerm - Tous droits réservés

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.