Forensic Research and Technology
World e-ID and Cybersecurity
Identity World
Security Document Summit
Border Management & Technologies Summit Asia 2017
Border Security Conference & Exhibition
SDW 2018 - Security Document World

Reconnaissance faciale - Risques et atouts

Les efforts de l’administration Trump pour imposer de nouvelles règles sur l’immigration font la une des journaux en provoquant des batailles judiciaires.  L’administration a limité les entrées des personnes provenant de certains pays musulmans aux États-Unis. Mais il y a une partie de la législation qui a été passée sous silence : L’extension de la reconnaissance faciale dans les aéroports américains pour les personnes qui quittent les États-Unis. C’est dans l’espoir d’identifier les personnes ayant des visas expirés ou ceux qui sont impliqués dans des activités criminelles.

C’est une version beaucoup plus puissante que d’utiliser votre téléphone ou votre ordinateur pour identifier des amis dans une photo.

En utilisant les ordinateurs pour identifier le visage des gens et valider leur identité, on peut homogénéiser l’accès aux bâtiments et aux appareils gouvernementaux. Certains systèmes peuvent identifier des personnes de différents genres, d’âges ou d’ethnies différentes. Il y a même des appareils pour les consommateurs qui exploitent la reconnaissance faciale comme des lunettes ou des maquillages virtuels. La reconnaissance faciale pose aussi d’énormes problèmes sur la vie privée, car les agences gouvernementales peuvent espionner les individus dans leurs communautés et dans le monde. Le marché de la reconnaissance faciale vaut 3 milliards de dollars aux États-Unis et il va atteindre 6 milliards de dollars en 2021. La surveillance explique cette croissance soutenue et les entités gouvernementales sont les principaux clients. Le FBI possède une base de données d’images de près de la moitié de la population américaine. On a également la peur que la reconnaissance faciale soit utilisée dans le harcèlement en ligne ou dans la vie réelle.

Alors que la reconnaissance faciale se démocratise, il est important de comprendre son fonctionnement. Pour quelqu’un qui étudie les implications légales de cette technologie dans les enquêtes criminelles, je pense qu’il est important de comprendre ce que la reconnaissance faciale peut faire ou non et comment la technologie progresse. C’est ensuite seulement qu’on peut discuter sur la manière d’utiliser des ordinateurs pour reconnaitre nos visages.

 

Sommaire [Masquer]

 

Comment fonctionne la reconnaissance faciale ?

Connue comme l’une des méthodes dans l’identification biométrique, la reconnaissance faciale examine les caractéristiques physiques du corps de la personne pour la distinguer parmi un groupe de personnes. Dans la biométrie, on a également la correspondance d’empreinte digitale, le scan rétinien ou celui de l’iris et la reconnaissance vocale.

Tous ces systèmes se basent sur des données, principalement composées d’images, qui proviennent d’une personne inconnue. On analyse ces données pour trouver des correspondances existantes dans une base de données qui possèdent des visages ou des personnes connues. La reconnaissance faciale le fait en 3 étapes qui sont la détection, la création de l’empreinte faciale et la vérification.

Comment fonctionne la reconnaissance faciale et quels sont les risques qu'elle représente pour la vie privée ?

Quand une image est capturée, le logiciel l’analyse pour identifier où se trouvent les visages, par exemple, dans une foule de personnes. Dans un centre commercial, les caméras de sécurité vont alimenter le logiciel de reconnaissance faciale pour identifier des visages dans un flux vidéo.

Une fois que le système a identifié les visages potentiels dans une image, il va les étudier un par un.

Parfois, l’image doit être réorientée ou redimensionnée. Un visage trop proche de la caméra semblera incliné ou légèrement étiré. Quelqu’un qui est loin de la caméra semblera plus petit et il sera partiellement caché de la vision.

Quand le logiciel arrive à la bonne taille et orientation du visage, il va l’étudier encore plus soigneusement afin de créer de ce qu’on appelle une empreinte faciale (Faceprint).

Comme une empreinte digitale, une empreinte faciale est un ensemble de caractéristiques qui vont identifier le visage particulier d’une personne. Les éléments d’une empreinte faciale incluent les localisations relatives des caractéristiques faciales telles que les yeux, les sourcils et la forme du nez. Une personne, qui a des petits yeux, des sourcils épais et un long nez auront une empreinte faciale différente de quelqu’un ayant de grands yeux, des petits sourcils et un nez large.

Les yeux sont un facteur crucial dans la précision. De grandes lunettes de soleil vont réduire la précision du logiciel de reconnaissance faciale par rapport à des cheveux qui tombent sur le visage ou des lunettes d’opticien.

On peut comparer l’empreinte faciale avec une seule photo pour vérifier l’identité d’une personne connue, par exemple, un employé qui entre dans une zone sécurisée. On peut aussi comparer les empreintes faciales avec des bases de données composées de millions d’images pour identifier une personne inconnue.

Ce n’est pas toujours facile

Comment fonctionne la reconnaissance faciale et quels sont les risques qu'elle représente pour la vie privée ?La luminosité est un facteur crucial qui peut affecter la reconnaissance faciale.

Dans le meilleur des cas, le visage doit être pointé vers la caméra sans aucune ombre et rien ne doit bloquer la vision de la caméra. De plus, il faut que le visage soit parfaitement contrasté par rapport à l’arrière-plan et la distance du visage doit être optimale par rapport à la caméra. Tous ces critères peuvent perturber ou aider la reconnaissance faciale.

Le niveau de coopération de la personne est un autre critère important dans la reconnaissance faciale. Les gens, qui savent qu’ils sont identifiés par la reconnaissance faciale, vont regarder directement vers les caméras telles que les employés qui doivent entrer dans une pièce sécurisée.

Les autres qui ignorent que leurs visages sont analysés ou qu’ils ignorent même qu’ils sont surveillés ne seront pas des « sujets très coopératifs », car il faudra que leurs images soient traité et zooms numériquement pour avoir une empreinte faciale. Et ce processus peut créer de faux positifs.

Les problèmes potentiels de la reconnaissance faciale

Quand un système de reconnaissance faciale n’identifie pas correctement une personne, alors cela peut provoquer de nombreux problèmes dépendant de l’erreur. Par exemple, une mauvaise identification permet à une personne non autorisée d’entrer dans une pièce sécurisée du moment que cette personne se déguise suffisamment ou qu’elle ressemble à la personne légitime. Mais l’inverse est vrai puisque cela peut empêcher une personne légitime d’entrer dans une zone qui est autorisée.

Comment fonctionne la reconnaissance faciale et quels sont les risques qu'elle représente pour la vie privée ?

Dans les forces de l’ordre, les caméras de surveillance sont médiocres pour avoir de bonnes images du visage du suspect. Ainsi, un innocent pourrait être considéré comme un suspect ou un criminel a encore pu échapper à la justice.

Dans les séries TV, on a une reconnaissance faciale parfaite, mais les erreurs sont toujours possibles et inévitables. Mais la technologie s’améliore et le National Institute of Standards and Technology estime que le taux d’erreur baisse de 50 % tous les 2 ans et on est environ autour de 0,8 %.

C’est mieux que la reconnaissance vocale dont le niveau d’erreur est de 6 %. Mais la reconnaissance faciale est moins performante que le scan par iris ou par empreinte digitale.

Les inquiétudes de la vie privée

Même si elle est précise, la reconnaissance faciale soulève des problèmes importants sur la vie privée. Le principal souci est similaire aux bases de données ADN.

Les caractéristiques faciales et les photos sont stockées par des agences gouvernementales qui peuvent surveiller une personne n’importe où ce qui supprime le concept d’anonymat et de vie privée.Et de nouveaux problèmes de la vie privée continuent d’apparaitre. Une nouvelle application, FindFace, permet de prendre la photo d’une personne et d’utiliser la reconnaissance faciale pour trouver ses comptes de réseaux sociaux. Comme l’enfer est pavé de bonnes intentions, les développeurs estiment que c’est pour « mieux se connecter avec ses proches », mais on peut l’utiliser pour révéler l’identité réelle derrière un pseudo ou harceler des personnes. 

On a également des utilisations abusives potentielles sur les images publiques. Quand la police publie la photo d’un enfant disparu, on n?a aucune législation qui encadre cette pratique. Et on ignore si ces images publiques sont utilisées par la reconnaissance faciale.

Et on ne parle même pas de la combinaison de la reconnaissance faciale avec d’autres technologies telles que les scanners corporels de la police, les logiciels de géolocalisation ou le machine learning pour avoir une surveillance de masse en temps réel.

Cela va bien au-delà de la simple identification, car la combinaison de ces technologies nous mène dans le royaume de la prédiction où on pourra prédire les comportements futurs d’une personne. Cela offre de nouvelles perspectives pour le combat contre le crime et approfondit les fissures de la vie privée.

La technologie offre des outils puissants et la loi est souvent en retard pour gérer ces nouveaux développements. Mais si nous utilisons la reconnaissance faciale dans l’immigration et les forces de l’ordre, alors nous devons comprendre ses possibilités et ses abus avec les problèmes dans la précision, la vie privée et l’éthique.

Traduction d’un article de The Conversation par Jessica Gabel Cino, professeure adjointe de droit à l’université de Georgie.

Sources

1. Trump’s Executive Order On Immigration, Annotated. NPR.org. http://www.npr.org/2017/01/31/512439121/trumps-executive-order-on-immigration-annotated. Accessed April 5, 2017.

2. Jarrett, CNN L. Trump admin appealing halt of revised travel ban. CNN. http://www.cnn.com/2017/03/29/politics/hawaii-trump-travel-ban-extended/. Published March 30, 2017. Accessed April 5, 2017.

3. Trump’s immigration order vastly expands border surveillance. csmonitor.com. http://www.csmonitor.com/World/Passcode/2017/0210/Trump-s-immigration-order-vastly-expands-border-surveillance.

4. iPhoto ’09 & iPhoto ’11: Improving face recognition results. Apple Support. https://support.apple.com/en-us/HT201891. Accessed April 5, 2017.

5. Best Practices for Common Uses of Facial Recognition Technologies. ftc.gov. https://www.ftc.gov/sites/default/files/documents/reports/facing-facts-best-practices-common-uses-facial-recognition-technologies/121022facialtechrpt.pdf.

6. iPhone App with Face Tracking Technology Lets You Try Virtual Glasses. macstories.net. https://www.macstories.net/news/iphone-app-with-face-tracking-technology-lets-you-try-virtual-glasses/.

7. ULTA Beauty Launches Social Virtual Makeover Application Powered By ModiFace. modiface.com. http://modiface.com/news.php?story=60. Accessed April 5, 2017. [Source]

8. Facial Recognition Market by Component: Software Tools and Services, Technology, Use Case, and Application Area – Global Forecast to 2021. finance.yahoo.com. http://finance.yahoo.com/news/facial-recognition-market-component-software-003400704.html.

9. Solon O. Facial recognition database used by FBI is out of control, House committee hears. the Guardian. https://www.theguardian.com/technology/2017/mar/27/us-facial-recognition-database-fbi-drivers-licenses-passports. Published March 27, 2017. Accessed April 5, 2017.

10. Our Facial Recognition Nightmare Is Upon Us. fortune.com. http://fortune.com/2016/05/20/facial-recognition-nightmare/.

11. Making fingerprints more reliable biometrics. gcn.com. https://gcn.com/articles/2017/01/26/iarpa-fingerprints.aspx.

12. A. Tucker J. Welcome Aboard, But First US Marshals Will Scan Your Retina | Jeffrey A. Tucker. fee.org. https://fee.org/articles/welcome-aboard-but-first-us-marshals-will-scan-your-retina/. Published February 25, 2017. Accessed April 5, 2017.

13. Samsung Galaxy S8 to feature Princeton Identity iris technology for Mastercard selfie pay. biometricupdate.com. https://www.biometricupdate.com/201703/samsung-galaxy-s8-to-feature-princeton-identity-iris-technology-for-mastercard-selfie-pay. Accessed April 5, 2017.

14. Pindrop voice authentication to be integrated with Amazon Connect. biometricupdate.com. https://www.biometricupdate.com/201703/pindrop-voice-authentication-to-be-integrated-with-amazon-connect. Accessed April 5, 2017.

15. Jain AK, Ross A, Prabhakar S. An Introduction to Biometric Recognition. IEEE Trans Circuits Syst Video Technol. 2004;14(1):4-20. doi: 10.1109/tcsvt.2003.818349

16. Facial Recognition Technology: Commercial Uses, Privacy Issues, and Applicable Federal Law. gao.gov. https://www.gao.gov/products/GAO-15-621. Accessed April 5, 2017.

17. Facial Recognition: Who’s Tracking You in Public? consumerreports.org. http://www.consumerreports.org/privacy/facial-recognition-who-is-tracking-you-in-public1/. Accessed April 5, 2017.

18. Handbook of Face Recognition. etsmtl.ca. https://cours.etsmtl.ca/sys828/REFS/Intro/Hanbook%20of%20Face%20Recognition.pdf#page=18.

19. Handbook of Face Recognition | Stan Z. Li | Springer. springer.com. https://www.springer.com/us/book/9780857299314. Accessed April 5, 2017.

20. How To Hide Your Face From Big Brother? Try Sunglasses. forbes.com. https://www.forbes.com/sites/andygreenberg/2010/09/27/how-to-hide-your-face-from-big-brother-try-sunglasses/#7f79c504456f.

21. Grother PJ, Quinn GW, Ngan ML. Face in Video Evaluation (FIVE) Face Recognition of Non-Cooperative Subjects. National Institute of Standards and Technology (NIST); 2017. doi: 10.6028/nist.ir.8173

22. Tung L. ​Microsoft’s newest milestone? World’s lowest error rate in speech recognition | ZDNet. ZDNet. http://www.zdnet.com/article/microsofts-newest-milestone-worlds-lowest-error-rate-in-speech-recognition/. Published September 14, 2016. Accessed April 5, 2017.

23. NIST Study Shows Computerized Fingerprint Matching Is Highly Accurate. NIST. https://www.nist.gov/news-events/news/2004/07/nist-study-shows-computerized-fingerprint-matching-highly-accurate. Published July 5, 2004. Accessed April 5, 2017.

24.

Rothstein MA, Talbott MK. The Expanding Use of DNA in Law Enforcement: What Role for Privacy? J Law Med Ethics. 2006;34(2):153-164. doi: 10.1111/j.1748-720x.2006.00024.x

25. Storm D. Face recognition app FindFace may make you want to take down all your online photos. Computerworld. http://www.computerworld.com/article/3071920/data-privacy/face-recognition-app-findface-may-make-you-want-to-take-down-all-your-online-photos.html. Published May 18, 2016. Accessed April 5, 2017.

26. Solon O. SXSW panel opens window into dangers of facial recognition software. the Guardian. https://www.theguardian.com/culture/2017/mar/11/sxsw-facial-recognition-biometrics-surveillance-panel. Published March 11, 2017. Accessed April 5, 2017.

27. Chiel E. This face recognition company is causing havoc in Russia—and could come to the U.S. soon. Fusion. http://fusion.net/this-face-recognition-company-is-causing-havoc-in-russi-1793856482. Accessed April 5, 2017.

28. Real-Time Face Recognition Threatens to Turn Cops’ Body Cameras Into Surveillance Machines. The Intercept. https://theintercept.com/2017/03/22/real-time-face-recognition-threatens-to-turn-cops-body-cameras-into-surveillance-machines/. Accessed April 5, 2017.

 

Sourece : https://actualite.housseniawriting.com

 

   
   
© Copyright © 2017 - Didier Guillerm - Tous droits réservés

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.