Biometrics in Banking and Payment - Amsterdam
Border Security Conference & Exhibition
Connect:ID 2018
SDW 2018 - Security Document World

L’OIM et le Biometrics Institute coopèrent sur l’utilisation responsable et efficace des données biométriques

L’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, et le Biometrics Institute ont signé un mémorandum d’accord qui officialise la collaboration sur les priorités communes en matière d’utilisation responsable de la biométrie dans le domaine de la gestion des migrations.

Les technologies biométriques sont aujourd’hui un élément essentiel de la gestion de l’identité et de la gestion des migrations en général. La mission de l’OIM comprend l’aide aux Etats pour conceptualiser et mettre en œuvre leurs programmes en matière de migration, de renforcement des capacités de gestion des frontières, d’aide directe à tous les migrants, y compris ceux qui fuient le conflit ou des catastrophes naturelles, d’intégration des migrants et de migration et santé. En utilisant les technologies biométriques de manière responsable, les Etats - et l’OIM elle-même - sont mieux placés pour soutenir les migrants plus efficacement, notamment les personnes vulnérables, afin d’accroître l’intégrité et la fiabilité des processus et d’améliorer la sécurité pour tous.

L’accord, signé en septembre 2017, met en évidence l’étendue de la coopération prévue et les domaines d’intérêt prioritaires pour les deux entités. Il contribuera aux efforts des deux institutions visant à relever les défis nouveaux et émergents de manière plus coordonnée, en permettant notamment d’utiliser la biométrie pour équilibrer les exigences de sécurité, pour assurer l’accès des migrants et des réfugiés à des moyens de transport plus sûrs, pour exploiter aux mieux les avantages de la biométrie, pour accroître la mobilité internationale transfrontalière sûre et régulière et pour s’attaquer aux problèmes de santé liés à la mobilité internationale.

L’OIM a déjà acquis une expérience pratique et un savoir-faire considérables sur l’utilisation de la biométrie pour les documents de voyage et la gestion des frontières et elle coopère étroitement avec l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et ses groupes de travail techniques.

Ce partenariat renforcé permettra d’avoir accès à une expertise plus approfondie en matière de biométrie, également utile dans d’autres domaines d’activité de l’OIM comme l’enregistrement des migrants ayant besoin d’aide, la gestion des camps, la santé migratoire, la délivrance de visas et d’autres domaines relatifs à la gestion des migrations.

« L’OIM est devenue, ces dernières années, un chef de file dans le monde en matière de biométrie », a déclaré Florian G. Forster, responsable de la division Immigration et gestion des frontières de l’OIM. « L’utilisation de la biométrie est potentiellement intéressante dans tous les domaines dans lesquels l’OIM est engagée. Ce nouveau partenariat nous aidera à promouvoir l’utilisation responsable de la biométrie, au profit des Etats membres et des migrants individuels », a-t-il ajouté.

Suite aux recommandations résultant d’une évaluation interne réalisée en 2016, l’OIM renforce désormais ses partenariats et échanges avec des acteurs internationaux clés dans ce domaine. L’expertise et les formations du Biometrics Institute contribueront à renforcer les compétences du personnel de l’OIM en matière de biométrie et la coopération permettra de mieux conceptualiser, élaborer et mettre en œuvre de nouveaux projets intégrant la notion de biométrie. L’OIM utilisera également la plateforme du Biometrics Institute pour faire part et débattre de ses propres expériences.

Le Biometrics Institute est une organisation internationale indépendante et neutre pour les utilisateurs de la biométrie et d’autres parties concernées créée en 2001 en vue de promouvoir l’utilisation responsable de la biométrie. Elle donne à ses membres et aux parties prenantes clés des informations sur les meilleures pratiques, notamment sur les Directives en matière de vie privée, sur les « 10 principales questions sur la vulnérabilité » et organise un sondage annuel. Elle compte plus de 230 organisations membres du monde entier qui représentent des organismes gouvernementaux, d’autres usagers, des fournisseurs, des universitaires et des experts privés.

Pour plus d’informations, veuillez contacter le siège de l’OIM : Jorge Galindo, Tel : +417179205, Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., or Florian G. Forster, Tel : +41227179386, Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Source : http://www.iom.int

   
   
© Copyright © 2017 - Didier Guillerm - Tous droits réservés

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.