Forensic Research and Technology
World e-ID and Cybersecurity
Identity World
Security Document Summit
Border Management & Technologies Summit Asia 2017
Border Security Conference & Exhibition
SDW 2018 - Security Document World

Revue de presse de la biométrie - Mars 2009

 

  • Les empreintes digitales, les profils ADN et les échantillons cellulaires sont des données personnelles
    Selon un arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) du 8 décembre 2008 (requêtes nos 30562/04 et 30566/04), les empreintes digitales, les profils ADN et les échantillons cellulaires sont des données personnelles au sens de la Convention sur la protection des données. Cette convention du Conseil de l'Europe de 1981 pour la protection des personnes à l'égard du traitement automatisé des données à caractère personnel définit les « données à caractère personnel » comme toute information concernant une personne physique identifiée ou identifiable.
  • Burundi, Recensement des militaires : Zetes livre une solution de contrôle des effectifs
    Zetes, spécialiste européen de solutions d’identification automatique des biens et des personnes, annonce la signature d’un nouveau contrat avec le consortium composé de la coopération technique belge et du Cabinet Français SOFOS Consultants, portant sur le recensement des militaires burundais. Ce projet, a été conclu dans la foulée du projet de recensement des fonctionnaires.
  • Agnitio lève 5,5 millions d’euros
    Agnitio vient de clôturer un second tour de table de 5,5 millions d’euros auprès d’Elaia Partners. L’investisseur historique de la société, Nauta Capital, participe également de façon significative à ce nouveau financement. Agnitio développe une technologie de pointe de biométrie vocale indépendante du texte ou de la langue utilisée, permettant ainsi la vérification et l’identification automatique d’un locuteur.
  • Keystroke, le logiciel anti-hacker
    Simple mais efficace. Des ingénieurs de Caen ont mis au point un logiciel capable de reconnaître votre frappe sur un clavier. Résultat : vos mots de passe ne peuvent plus être utilisés à votre insu. Une innovation présentée au CeBIT, le salon des hautes technologies à Hanovre.
  • Embarquer en avion comme dans le métro: nouveau système testé par Air France
    La compagnie aérienne franco-néerlandaise Air France-KLM expérimente un nouveau système permettant au passager d’embarquer en avion comme s’il prenait le métro, grâce à une carte individuelle avec ses empreintes digitales, a-t-elle annoncé lundi.
  • Gartner dessine le futur proche de l'authentification
    La gestion des accès en entreprise va devoir muer du fait de la pression financière, des progrès dans l'externalisation, et des nouvelles formes de cybercriminalité.
  • Monaco Carte d'identité électronique : c'est pour le 30 mars
    A partir du 30 mars, des cartes d'identité format carte de crédit et informatisées remplaceront progressivement les « vieilles » cartes en papier dactylographiées.
  • TazTag invente la carte sans contact du futur
    Passe Navigo, carte Velib, passe d'entreprise, etc. : la carte sans contact investit chaque jour un peu plus nos portefeuilles. Outre la place occupée, la multiplication des cartes pose des problèmes au quotidien, puisqu'il est impossible d'en utiliser une si une autre est à sa proximité. En outre, la conception d'une nouvelle carte demande des compétences nombreuses et complexes à maîtriser, ce qui les rend difficilement accessibles à de nombreuses entreprises, malgré l'intérêt qu'elles peuvent y porter. La solution attendue était l'intégration de ces éléments dans des téléphones mobiles, mais leur réalisation a été reportée aux calendes grecques et pose plus de problèmes qu'elle n'en résout, notamment dans les lieux où les téléphones doivent être éteints. La startup bretonne TazTag présentait donc sur le Cebit sa solution : la TazCard. La TazCard est une carte NGC (Near Field Communication, ou communication en champ proche) multifonction sécurisée au format carte de crédit, de seulement 6 mm d'épaisseur. Skyscraper-ad Elle intègre un écran tactile, un lecteur d'empreintes digitales et plusieurs interfaces de communication (NFC, USB, ZigBee). Elle peut être utilisée pour toutes sortes d'applications sécurisées ou non, comme le contrôle d'accès, le ticketing, le payement ou n'importe quelle application personnalisée.
  • Safran : livre 500 terminaux mobiles à la police australienne
    Sagem Sécurité vient de livrer 500 terminaux mobiles d'identification Morpho RapID 1100 à la police australienne de Nouvelle-Galles du Sud. Destiné aux unités de police mobiles, ce terminal de nouvelle génération permet de s'assurer en temps réel de l'identité d'une personne par reconnaissance des empreintes digitales.
  • Une nouveauté sur le marché de la biométrie pour les particuliers et les PME/PMI
    Où est ma clé ? Vous posez-vous aussi régulièrement cette question ? ekey biometric system vous propose la solution parfaite pour de telles situations : le confort et la sécurité par la biométrie. Les solutions de contrôle d´accès biométrique ekey home et ekey home integra remplacent aussi bien les clés, que les badges ou les codes », affirme Georg Schaffer, Directeur Export chez ekey biometric systems. “Il n´est plus nécessaire d´utiliser une clé pour verrouiller ou déverrouiller votre porte. Il vous suffit de faire glisser un doigt auparavant enregistré sur le scanner et voilà ! Ce système convient aussi bien aux appartements, aux maisons individuelles, qu´aux portes de garages et aux bureaux », explique M. Schaffer.
  • En choisissant Steria et Cogent Systems, la Police Fédérale belge opte pour un système de prise d’empreintes digitales novateur
    Pour son 100ème anniversaire, le service d'Identification Judiciaire belge s'équipe d'un système d'empreintes digitales innovant. Steria Benelux a été choisi pour équiper le Service d'Identification Judiciaire de la Direction Police Technique et Scientifique d'un système révolutionnaire de prise d'empreintes digitales. Steria exerce le rôle de “prime contractor” de ce projet. Le système sera centralisé sur le nouvel “Automated Palm Print and Fingerprint Identification System” (APFIS) de Cogent Systems. Steria assurera la liaison vers l'extérieur en installant les périphériques FIT (Fingerprint Image Transmission) nécessaires à la prise et à la transmission d'empreintes et de traces digitales et palmaires, et sera en outre responsable des services d'intégration nécessaires.
  • Steria : contrat avec la police fédérale belge
    Steria Benelux a été choisi pour équiper le Service d'Identification Judiciaire de la Direction Police Technique et Scientifique d'un système révolutionnaire de prise d'empreintes digitales. Steria exerce le rôle de "prime contractor" de ce projet. Le système sera centralisé sur le nouvel "Automated Palm Print and Fingerprint Identification System" (APFIS) de Cogent Systems. Steria assurera la liaison vers l'extérieur en installant les périphériques FIT (Fingerprint Image Transmission) nécessaires à la prise et à la transmission d'empreintes et de traces digitales et palmaires, et sera en outre responsable des services d'intégration nécessaires.
  • Visa biométrique : les enfants de moins de douze ans ne donneront pas leurs empreintes digitales
    Le visa biométrique, à l'instar du passeport biométrique, doit permettre d'introduire une plus grande sécurité, à condition que les empreintes digitales recueillies soient fiables. Les enfants de moins de douze ans seront exemptés de l'obligation d'empreintes, comme le souhaitaient les députés, selon un accord avec le Conseil adopté par la commission des Libertés civiles du PE.
  • La cour européenne des droits de l’homme a ordonné à la Grande Bretagne de détruire les échantillons ADN
    La cour européenne des droits de l’homme a ordonné à la Grande Bretagne de détruire les échantillons d’ADN et les empreintes digitales des personnes qui ont été arrêtées mais qui n’étaient pas reconnues coupable d’un crime.
  • KEYNECTIS annonce le déploiement réussi de sa solution de scellement des données du passeport biométrique français
    KEYNECTIS annonce la mise en production opérationnelle de sa solution Sequoia® EAC* de scellement des données du passeport biométrique. Dans la version initiale du passeport électronique (non biométrique), KEYNECTIS avait fourni l’autorité Racine de signature CSCA** et la solution de signature électronique des données personnelles contenues dans la puce du passeport.
  • Système biométrique vidéo en développement à Montréal
    La réalité est à la veille de dépasser la fiction à Montréal avec le développement, par l’École de technologie supérieure (ETS), de divers systèmes permettant la reconnaissance des visages dans des séquences vidéo. C’est le professeur Éric Granger, du laboratoire d’image, de vision et d’intelligence artificielle qui a pris en charge les travaux. Les applications seront multiples et on vise particulièrement la vidéosurveillance dans les aéroports.
  • Sagem Sécurité s'associe avec Hitachi
    Sagem Sécurité annonce s'associer avec Hitachi pour développer un module de reconnaissance biométrique multimodal. Mis au point et produit par Sagem Sécurité, il combinera les technologies d'imagerie veineuse d'Hitachi (VeinID) et le traitement des empreintes digitales de Sagem Sécurité (MORPHO).
  • La reconnaissance faciale s’invite dans les portables
    Après Lenovo, Toshiba propose à son tour des portables équipés d’une technologie de reconnaissance faciale permettant d’ouvrir une session Windows Vista.
  • BananaScreen, le logiciel de biometrie faciale grand public revient sur le devant de la scéne
    Plus beau, plus fort et encore plus efficace. Suite à un problème de nom de marque, l'outil a été renommé KeyLemon.

  • Haut de page
   
   
© Copyright © 2017 - Didier Guillerm - Tous droits réservés

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.