Border Security Conference & Exhibition
Biometrics for Government and Law Enforcement
Security & Counter Terror Expo
Global Iris Recognition Summit
Identity Management Symposium
Connect:ID 2018
Border Management & Technologies Summit 2018
Airport Security Summit
Money 20/20 - Europe
SDW 2018 - Security Document World
OFSEC - Oman Fire, Safety and Security Exhibition
Security Document Summit

Articles d'actualités sur la biométrie

Pour vous tenir informer des nouveautés et tendances du marché de la biométrie. Nouvelles technologie, nouvelles applications...

Biométrie faciale pour ouvrir un compte

Société Générale va ouvrir des comptes grâce à la biométrie faciale

La banque veut ouvrir 30% de ses comptes à distance d'ici 2020 - Société Générale

La banque lance un système inédit d'identification des clients pour ouvrir des comptes en quelques minutes sur Internet. Il s'appuie sur la biométrie faciale et sur un entretien en vidéoconférence.

Et si les seuls contours de votre visage vous permettaient d'ouvrir un compte en banque... C'est le pari de Société Générale qui va lancer dans les prochaines semaines  un processus d'ouverture de compte express basé sur la biométrie faciale et sur la vidéoconférence.

Sécurité des paiements en ligne : l'industrie veut une standardisation

FIDO, pour « Fast Identity Online ». Sous ce nom se cache un protocole d’authentification forte pour les paiements en ligne. Une alliance d’industriels du numérique et des paiements (Google, Microsoft, Amazon, Samsung, Lenovo, Gemalto, etc.) souhaite en faire le standard du marché, sur fond de mise en œuvre de la DSP2 en Europe. Explications avec Alain Martin, porte-parole de l’Alliance FIDO en France.

Windows 10 - Biométrie des veines de Fujitsu

Microsoft et Fujitsu ont annoncé un partenariat autour de la reconnaissance et l’authentification via l’analyse de paume de la main, intégrée dans Windows 10 via Windows Hello.

Microsoft a ajouté le support de l’authentification via l’analyse de la paume de la main au sein de Windows 10. Cette fonctionnalité vient rejoindre les méthodes d’authentification proposées par Windows Hello, qui a recours à la reconnaissance faciale ainsi qu’à la reconnaissance d’empreintes digitales.

Paiement biométrique Natural Security

Après l’EDHEC Business School et le siège d’Oney Bank, c’est au tour d’Auchan et de sa centrale d’achat de Villeneuve d’Ascq de se voir équiper de la solution de paiement biométrique Natural Security.

En effet, depuis fin décembre 2017, ce sont plusieurs milliers d’employés de l’enseigne de grande distribution qui peuvent désormais régler leur repas par une simple pose de doigt à toutes les caisses de leurs restaurants d’entreprise : API et Envies de Saison.

Alors que le seuil des 7000 transactions est sur le point d’être franchi, le déploiement de Natural Security s’accélère.

Blockchain, biométrie, authentification multifacteur

Les dernières tendances de l’authentification

Alors que le marché de la biométrie explose, le spécialiste de l’authentification Ping Identity vient de publier sa vision des grandes tendances du marché. Selon lui, la Blockchain devrait monter en importance afin de contrer l’afflux massif de piratages des données. Dans ce cadre, de nouvelles avancées en matière de biométrie multifacteur et notamment de reconnaissance faciale sont à attendre.

Parmi les grandes tendances en matière d'identification, l'authentification multifacteur semble la solution la plus prometteuse... © Ping Identity

 

Afin de contrer le piratage massif des données, les acteurs du marché de la sécurité sont sur le pied de guerre. En particulier en ce qui concerne le marché de l’authentification des identités qui représente le premier poste de combat en matière de protection des données. Dans ce cadre, le spécialiste des solutions d’identification Ping Identity vient de publier un rapport dans lequel il délivre sa vision des grandes tendances à venir en matière de cybersécurité . pour l’année 2018.

La biométrie faciale, comment nos smartphones peuvent nous reconnaître

Bienvenu dans une nouvelle ère, celle de la biométrie faciale. La mise sur le marché de l’iPhone X, un smartphone qui possède une fonctionnalité de reconnaissance faciale, Face ID, a montré que cette technologie atteint aujourd’hui une pleine maturité. Cela grâce à l’arrivée de capteurs 3D miniaturisés et à une puissance de calcul très importante à son service, combinée à des algorithmes d’apprentissage très performants tels que l’apprentissage profond (Deep Learning).

De quoi parle-t-on lorsqu’on évoque la reconnaissance faciale ? Cela consiste à repérer que deux visages sont identiques malgré des changements dus aux conditions d’éclairage, de pose et d’expressions faciales. En général, cela consiste à trouver une distance entre les visages tels qu’elle puisse être utilisée pour identifier tous les changements du visage.

Identité du futur

La technologie à la base du bitcoin sera bientôt testée pour simplifier les passages à la frontière canadienne.

Qu’ont en commun la chaîne de bloc (blockchain), la biométrie, le chiffrement numérique et les applications mobiles? Ces quatre technologies font partie d’un nouveau système d’identité numérique pour voyageurs connus qui sera mis en place au Canada dans le cadre d’un projet pilote. Un système futuriste et ambitieux, qui pourrait toutefois déplaire aux défenseurs de la vie privée.

Le concept du Known Digital Traveler Identity (KDTI) a été dévoilé la semaine dernière au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, par un groupe de travail rassemblant notamment des gouvernements (Canada, Pays-Bas, États-Unis), des entreprises privées (Accenture, Air Asia, Google, Visa) et des agences internationales (Association internationale du transport aérien, INTERPOL).

Le projet vise à simplifier toutes les étapes du voyage, notamment les passages aux frontières, en permettant aux autorités d’évaluer le niveau de risque des voyageurs avant même leur arrivée à l’aéroport.

La biométrie comportementale

La biométrie comportementale, base de l’authentification dite continue, est appelée à se généraliser. Une jeune pousse comme UnifyID n’est en fait que la partie émergée de l’iceberg.

UnifyID s’est attiré les honneurs du jury d’experts de l’Innovation Sandbox de l’édition 2017 de RSA Conference. Fondée début 2015, cette jeune pousse propose une solution d’authentification dite implicite : celle-ci ne base pas sur des secrets connus comme un mot de passe, ni sur des empreintes digitales ou autres données biométriques, mais sur des caractéristiques comportementales uniques à chacun. Si l’apprentissage automatique, le machine learning, est de plus en plus mis à profit pour établir des profils comportementaux et détecter des divergences, UnifyID s’en sert pour construire une empreinte numérique unique de l’utilisateur à partir des données collectées par les capteurs et interfaces de ses équipements mobiles – smartphone ou montre connectées, notamment : gyroscope, accéléromètre, magnétomètre, baromètre, GPS, Wi-Fi, Bluetooth...

   
   
feed-image Flux RSS
© Copyright © 2018 - Didier Guillerm - Tous droits réservés

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.