Empreintes digitales - Forme de la main - Visage - Iris - Rétine - Réseau veineux - Analyse comportementale - Voix - Signature dynamique - Frappe au clavier - Démarche ...

Articles d'actualités sur la biométrie

Pour vous tenir informer des nouveautés et tendances du marché de la biométrie. Nouvelles technologie, nouvelles applications...

Carte bancaire biométrique : ses 4 atouts

Carte bancaire biométrique

BNP Paribas, et bientôt le Crédit Agricole, proposent des cartes bancaires biométriques, équipées d'un capteur d'empreinte digitale. L'attrait pour cette nouveauté existe chez les Français, qui y voient 4 atouts principaux.

Une carte bancaire équipée, comme un smartphone, d'un capteur d'empreinte digitale, permettant de se passer de code secret et de payer sans contact au-delà de 50 euros. C'est la nouveauté proposée depuis peu par BNP Paribas, en attendant le Crédit Agricole prochainement.

Empreinte anale

Des toilettes qui vous identifient par votre trou de balle

Au-delà de l’étrange… Des chercheurs veulent donner aux toilettes une nouvelle apparence intelligente. À la Stanford School of Medicine, le Wall Street Journal rapporte que des chercheurs sont en train de mettre au point un scanner capable de reconnaître l'”empreinte anale” unique de l’utilisateur, c’est-à-dire les “caractéristiques distinctives de son anoderme”, c’est-à-dire la peau du canal anal.

Pour y parvenir, ils ont installé une caméra à l’intérieur d’une cuvette de toilettes et utilisé des algorithmes d’apprentissage automatique pour associer des échantillons de selles à des utilisateurs spécifiques. Le système peut même calculer “le débit et le volume de l’urine en utilisant la vision par ordinateur comme un débitmètre urinaire”, selon une publication de 2020.

Sonia Grego, cofondatrice de Coprata, une startup de surveillance physiologique affiliée à l’université de Duke, veut révolutionner notre façon de faire en analysant des échantillons de vos selles et de vos urines pour détecter des indicateurs de santé, notamment des maladies chroniques et même des cancers, rapporte The Guardian.

Keopasss récompensé par les Trophées du salon Expoprotection Sécurité 2021

Dans la catégorie cyberprévention, Keopass s’est vu récompenser pour sa clé biométrique universelle.

Keopasss La clé Keopass est un dispositif d’authentification portable et autonome. Il est conçu pour identifier les utilisateurs par leurs empreintes digitales.

Ce qui intéresse le contrôle d’accès physique, par exemple le remplacement des badges, mais aussi logique pour la saisie de mot de passe.

Cette clé fonctionne avec tout appareil fixe ou mobile et avec n’importe quelle application ou service. Et ce, sans installation ou modification de logiciel ou d’infrastructures IT.

Source : https://www.infoprotection.fr

La reconnaissance faciale, nouvelle cible des arnaqueurs

Grâce à l'intelligence artificielle, les systèmes de reconnaissances faciale peuvent facilement identifier une personne, mais les failles sont nombreuses et de plus en plus utilisées. — CC0

Les systèmes de reconnaissance faciale envahissent notre quotidien. On les retrouve pour débloquer son smartphone, valider un paiement ou passer une frontière. Aux États-Unis, pays très en avance dans le domaine, de nombreux services publics, comme celui qui gère les allocations-chômage, y ont même recours pour identifier les demandeurs d’aide. Mais selon la société de vérification d’identité ID. me, plus de 80.000 tentatives de fraudes ont été relevées sur le territoire américain entre juin 2020 et janvier 2021.

UE - Un rapport se penche sur les techniques biométriques

Un rapport sur les techniques biométriques, remis à deux commissions parlementaires par des chercheurs autrichiens, propose de durcir certains pans du projet de législation encadrant l'usage de l'intelligence artificielle et d'élargir d'autres usages.

L'Europe veut encadrer l'usage des techniques biométriques et de l'intelligence artificielle. © Alexandre Lallemand/Unsplash

Le projet de législation européenne sur l'intelligence artificielle (IA), présenté en avril, a terminé sa phase de consultation publique. Le texte, qui ambitionne de réguler les usages de l'IA pour protéger les citoyens européens en adoptant une approche basée sur les risques, en prohibant et en restreignant certaines pratiques, est désormais entre les mains du Parlement et du Conseil.

BehavioSec obtient des brevets américains pour l'authentification mobile et la détection des activités d'ingénierie sociale

La société élargit son portefeuille de brevets avec des capacités uniques doublant la visibilité des téléphones Android et améliorant la détection des fraudes d'ingénierie sociale, des chevaux de Troie d'accès à distance (RAT), et du vol d'appareil

SAN FRANCISCO--()--BehavioSec, le pionnier et chef de file des technologies de biométrie comportementale et d’authentification continue, annonce aujourd'hui avoir obtenu deux nouveaux brevets américains pour sa méthode novatrice de vérification de l'identité des utilisateurs et la détection des fraudes. Depuis sa création en 2008, BehavioSec a obtenu 24 brevets américains, témoignant ainsi de l'engagement renouvelé de la société en matière d'innovation et de développement des technologies de biométrie comportementale. Grâce à ce nouvel ajout à son portefeuille de brevets, la technologie BehavioSec optimisera la protection des identités numériques et les consommateurs sur dispositifs mobiles contre des attaques d'ingénierie sociale de plus en plus sophistiquées, et contribuera à stopper les fraudes avant que les préjudices ne soient portés.

Aujourd'hui, BehavioSec protège déjà plus de 180 millions de personnes et 20 milliards de transactions annuelles à l'échelle mondiale. Malgré tout, à l'heure où les dispositifs mobiles sont de plus en plus utilisés pour effectuer des transactions financières et pour accéder à des informations de compte, particuliers et institutions laissent la sécurité passer au second plan et accordent davantage d'attention à l'aspect pratique et à l'expérience utilisateur. Le nouveau brevet BehavioSec US20200074053A1 représente un grand pas en avant dans la protection des 3 milliards de dispositifs Android utilisés aujourd'hui. La technologie sur laquelle repose ce brevet permet aux clients de BehavioSec de doubler les informations exploitables recueillies à chaque frappe sur Android – sans friction, latence, ou collecte intrusive des données. Cette nouvelle technologie met instantanément en correspondance les identités numériques mobiles avec leurs profils comportementaux inhérents et uniques – les protégeant ainsi contre les fraudes telles que les chevaux de Troie bancaires, les attaques d'accès à distance, le vol de dispositifs, et les escroqueries d'ingénierie sociale.

Visa et Mastercard concluent de nouveaux accords pour déployer la biométrie

Visa et Mastercard ont conclu de nouveaux partenariats pour déployer la biométrie dans de nouvelles régions du monde.

Visa et Mastercard veulent tirer profit de la biométrie. Crédit : CardMapr.nl / Unsplash

Mastercard et Visa ont annoncé avoir conclu de nouveaux partenariats pour déployer plus largement l’authentification biométrique. Des nouveaux accords qui pourraient leur permettre de tirer profit de cette tendance émergente.

Des nouveaux partenaires aux côtés de Visa et Mastercard pour s’ouvrir à d’autres marchés

Les deux entreprises s'ouvrent davantage à la biométrie. D’un côté, Mastercard s’associe à FinGo, la première plateforme d’authentification d’identité biométrique et de paiement au monde. Ce partenariat permettra à cette dernière d’accéder aux services de passerelle de paiement Mastercard Paiements Services Gateway (MPSG) en marque blanche, c’est-à-dire qu’elle pourra utiliser des éléments de Mastercard sans citer la firme.

Facebook a collecté illégalement des données de reconnaissance faciale en Corée du Sud

Intelligence artificielle et reconnaissance faciale au CES de Las Vegas en janvier 2019 - DAVID MCNEW © 2019 AFP

Le réseau social a écopé d'une amende de 4,7 millions d'euros pour avoir collecté 200.000 modèles de reconnaissance faciale sans aucun consentement de la part de ses utilisateurs sud-coréens.

Le réseau social Facebook a écopé d’une amende de 6,46 milliards de won coréens, soit 4,7 millions d’euros, pour avoir collecté des données de reconnaissance faciale sur ses utilisateurs en Corée du Sud.

Cette décision de justice a été annoncée par la Commission de la protection des informations personnelles coréenne. Cette instance avait ordonné, en 2020, une enquête sur plusieurs géants du web afin de déterminer si les lois concernant les données personnelles étaient respectées pour les utilisateurs du pays.

200.000 données illégalement collectées

Formation conseil en biométrie

Biometrie-Online.Net vous propose des actions de
Formation - Conseil sur mesure en intra.

Ces sessions permettent aux participants d'acquérir les bases de la biométrie, afin de comprendre les solutions biométriques mises en œuvre dans leur secteur d’activité.

Formation Conseil Biométrie Biométrique

À l’issue des actions de Formation - Conseil, les participants seront capables de :

  • Connaître le contexte, le marché, les enjeux, la place de la biométrie dans la sécurité et la gestion des identités.
  • Comprendre le fonctionnement des technologies biométriques, terminologie, avantages et limites.
  • Appliquer la règlementation.
  • Lister les problématiques du déploiement, propre à chaque type d’application.

Lire la suite

Le réseau social de la biométrie

Vous avez un intérêt pour la biométrie.

Vous pouvez adhérer au groupe « Biometrics Network & Forum » sur Linkedin.Plus

de 10 000 membres, des utilisateurs finaux, des fournisseurs, des chercheurs vous attendent.

En tant que membre du groupe, vous pouvez lire et soumettre des articles sur la biométrie, nouveaux produits, emplois, nouvelles de l'industrie et des événements.

Cliquez ici pour rejoindre le groupe.

LinkedIn 648x200

Il y a également des sous-groupes par modalité.