Empreintes digitales - Forme de la main - Visage - Iris - Rétine - Réseau veineux - Analyse comportementale - Voix - Signature dynamique - Frappe au clavier - Démarche ...
Border Management and Technologies Summit Europe 2019
Connect:ID 2019
Identity Week
INTERPOL World 2019
International Police Expo
Identity Week Asia
Border Management and Technologies Summit Asia 2019
OFSEC - Oman Fire, Safety and Security Exhibition

Articles d'actualités sur la biométrie

Pour vous tenir informer des nouveautés et tendances du marché de la biométrie. Nouvelles technologie, nouvelles applications...

Android certification FIDO2

Android se sépare de plus en plus des mots de passe, comme Windows 10 ou Google Chrome.

Un développeur est parvenu à lancer Fchsia, le prochain OS de Google, sur un Pixel 3. Une opération intéressante d'un point de vue technique, mais qui ne tend pas encore à remplacer Android sur l'appareil.
© Michael Mroczek / Unsplash

Les versions récentes d’Android viennent d’être certifiées FIDO2. Cette appellation est la référence en matière d’authentification sans mot de passe. C’est lors du MWC 2019, que l’alliance FIDO a annoncé la nouvelle.

Samsung certification FIDO

Samsung décroche une certification biomérique pour ses smartphones Galaxy S10 et S10+

Délivrée par la FIDO Alliance (Fast IDentity Online), le consortium international d'interopérabilité des standards d’authentification, cette certification garantit la fiabilité du système de reconnaissance digitale à ultrasons de ces deux smartphones. Pour l'obtenir, les composants biométriques employés sur les Galaxy S10 et S10+ ont été passés au crible par un laboratoire indépendant.

Chaque composant du système biométrique des Galaxy S10 et S10+ a été testé en laboratoire. © Pixabay

L’Idiap de Martigny, à la pointe dans la reconnaissance faciale

L’institut de recherche n’a pas d’équivalent en Suisse et collabore de près avec l’industrie

Moins connu du grand public que l’EPFL ou l’EPFZ, l’institut de recherche Idiap de Martigny est pourtant à la pointe dans le domaine de la biométrie. «Nous sommes le seul centre de recherche spécialisé dans ce domaine en Suisse, avec quatorze personnes dédiées à ce laboratoire», explique Sébastien Marcel, qui dirige cette équipe. L’institut de recherche Idiap participe à plusieurs projets de recherche européens et collabore avec la Darpa, l’Agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense, qui avait notamment créé, aux Etats-Unis, Arpanet, l’ancêtre d’internet, mais aussi le système GPS.

Dans ses laboratoires, l’Idiap travaille sur plusieurs projets liés à la reconnaissance faciale. «L’un de nos doctorants crée par exemple un système pour reconnaître une même personne sur des images très différentes: une image tirée d’une caméra infrarouge, une autre créée à partir d’un portrait-robot, une troisième issue d’une photo… Nous allons aujourd’hui très loin dans la reconnaissance faciale, la technologie a beaucoup évolué ces dernières années», affirme Sébastien Marcel.

Masques en silicone

L’Idiap joue sur plusieurs tableaux. L’institut travaille sur des projets de recherche pour améliorer les systèmes actuels, mais aussi pour les déjouer. «Nous avons par exemple créé des masques en silicone pour tromper, avec succès, les caméras, poursuit le spécialiste. L’idée est de tester au maximum les systèmes actuels pour les rendre plus efficaces.» L’institut travaille aussi à diminuer le côté intrusif des caméras. «L’idée est que les systèmes informatiques stockent le moins d’informations possible, celles strictement nécessaires à une application bien précise, dit Sébastien Marcel. Ils ne devraient pas stocker l’image du visage en entier, mais une représentation sécurisée, pour éviter tout risque en cas de perte ou de vol de ces données biométriques.»

Source : https://www.letemps.ch

Les spécifications de l’Alliance FIDO reconnues comme normes internationales de l’UIT

L’Alliance FIDO, consortium international développant des standards d’authentification ouverts et interopérables, annonce que deux de ses spécifications sont désormais reconnues comme normes internationales par le Secteur de la normalisation des télécommunications de l’Union internationale des télécommunications (UIT-T). Ce jalon établit FIDO UAF 1.1 et CTAP comme normes officielles de l’UIT (Recommandations UIT-T) pour l’infrastructure mondiale des technologies de l’information et de la communication (TIC).

L’UIT-T est l’organe de normalisation de l’UIT, l’agence des Nations Unies pour le développement, spécialisée dans les technologies de l’information et de la communication. L’Alliance FIDO a fait l’objet d’un processus rigoureux avant que ses spécifications ne soient approuvées en tant que Recommandations officielles de l’UIT-T par les membres de l’UIT, incluant des administrations nationales et des entreprises IT de premier plan dans le monde. Les nouvelles recommandations de l’UIT-T sont élaborées sous la responsabilité du groupe d’experts de la normalisation de l’UIT pour la sécurité, la Commission d’études 17 de l’UIT-T.

« L’Alliance FIDO s’efforce d’améliorer l’authentification en ligne grâce à des normes ouvertes basées sur la cryptographie à clé publique, qui rendent l’authentification plus solide et plus facile à utiliser que les mots de passe habituels ou les mots de passe à usage unique. L’une des façons de mener à bien cette mission est de soumettre nos spécifications techniques avancées à des groupes de normalisation reconnus à l’échelle internationale, tel que l’UIT-T, en vue d’une normalisation officielle, explique Brett McDowell, directeur exécutif de l’Alliance FIDO. Cette reconnaissance de l’UIT-T, l’échelon le plus élevé en matière de normalisation des TIC, illustre la maturité de la technologie d’authentification FIDO, et complète notre travail de normalisation sur internet avec le World Wide Web Consortium (W3C). »

CyberLink FaceMeTM remporte le défi MegaFace

L'entreprise est primé parmi les 20 plus grands moteurs IA de reconnaissance faciale.

Le concours de reconnaissance faciale de renommée mondiale, MegaFace Challenge, a annoncé que le moteur de reconnaissance faciale FaceMe de CyberLink Corp fait partie des 20 technologies de reconnaissance faciale les plus précises au monde, avec un taux de précision pouvant atteindre 98,41%. CyberLink a coopéré avec plusieurs entreprises nationales et internationales pour intégrer FaceMe aux services et produits actuels et créer des solutions commerciales et grand public pour le commerce intelligent, la sécurité, l’Administration et les applications AIoT.

Fondé par l’Université de Washington, le MegaFace Challenge est le premier concours mondial d’algorithmes de reconnaissance faciale à grande échelle. Le modèle ultra haute précision de FaceMe génère un faux taux d’acceptation (FAR) inférieur à 10-6 (0,000001), ce qui lui permet de se classer globalement parmi les 20 principaux moteurs de reconnaissance faciale aux côtés de sociétés de technologie renommées telles que Google, Microsoft, Tencent Sogou et Samsung Research. Avec un algorithme aussi performant, FaceMe est désormais le principal moteur IAde reconnaissance faciale à Taiwan et est bien positionné pour devenir un leader mondial.

En plus de fournir une reconnaissance faciale très précise, FaceMe est très flexible et peut être facilement intégré dans des solutions matérielles et logicielles sur toute plate-forme clé telle que Windows, Linux, Android et IOS. Son moteur IA de reconnaissance faciale peut fonctionner sans difficulté sur des systèmes avec peu de mémoire ou avec des CPU ou GPU moins avancés, ce qui permet un déploiement rapide sur les marchés de masse à prix sensible, les IPC à grande échelle ou les périphériques AIoT à plus petite échelle.

Reconnaissance faciale : « Le droit court un peu après la technologie »

La vidéo intelligente a débarqué sur le marché. Pour la Cnil, il est urgent d'ouvrir le débat sur les usages autorisés et le cadre à adopter.

La liberté a-t-elle encore sa place dans l'espace public ? Dans les rues, les transports, les centres commerciaux, dans les halls d'immeubles, au travail et sur les chantiers, dans les poches des passants et dans les airs, la vidéo est omniprésente. Pis, les caméras savent désormais nous reconnaître et analyser nos moindres faits et gestes. Et ces technologies de reconnaissance faciale « intelligente » qui, par exemple, repèrent une personne dans une foule ou un attroupement espèrent bien se forger une place de choix sur le marché. Mais cela signifie, pour tous ceux qui passeront dans leur champ de vision, que l'anonymat urbain se rétrécit... à vue d'œil.

La biométrie et les fichiers en France

Une mission d’information des députés Didier Paris (LREM) et Pierre Morel-À-L’Huissier (UDI) s’est penchée sur la centaine de fichiers mis à la disposition des forces de sécurité. Avec les interconnexions et la reconnaissance faciale, les prochaines années devraient marquer une nouvelle étape.

Rapport d’information sur les fichiers mis à la disposition des forces de sécurité

Des fichiers plus nombreux

En 2011, le second rapport Batho-Bénisti notait que sur 80 fichiers de police, 45 % étaient dépourvus de base juridique. Sept ans après, ce problème est réglé. La CNIL a diligenté depuis 2015, 29 contrôles sur les fichiers de police qui n’ont abouti qu’à deux mises en demeure et aucune sanction.

Toutefois, il y a une forte augmentation du nombre de fichiers. La mission d’information a compté 106 fichiers mis à disposition des forces de sécurité (seule la préfecture de police de Paris a refusé de transmettre ses informations) et 17 fichiers de sécurité. Mais cette augmentation se fait « sans réflexion sur la cohérence de l’architecture globale », avec un cloisonnement des fichiers. Ils « sont trop nombreux et forment un ensemble trop complexe », avec par exemple des durées de conservation et des conditions d’effacement très différentes.

Identification des mouvements oculaires

Une IA identifie les personnes grâce à leurs mouvements oculaires

Cette intelligence artificielle identifie les personnes qui lisent du texte en fonction de leurs mouvements oculaires avec succès dans 91% des cas.

Dis-moi ce que tu regardes, je te dirai qui tu es… Des chercheurs ont mis au point une intelligence artificielle capable d’identifier des personnes en fonction du comportement de leurs mouvements oculaires, comme si c’était une empreinte digitale.

Formation conseil en biométrie

Biometrie-Online.Net vous propose des actions de
Formation - Conseil sur mesure en intra.

Ces sessions permettent aux participants d'acquérir les bases de la biométrie, afin de comprendre les solutions biométriques mises en œuvre dans leur secteur d’activité.

Formation Conseil Biométrie Biométrique

À l’issue des actions de Formation - Conseil, les participants seront capables de :

  • Connaître le contexte, le marché, les enjeux, la place de la biométrie dans la sécurité et la gestion des identités.
  • Comprendre le fonctionnement des technologies biométriques, terminologie, avantages et limites.
  • Appliquer la règlementation.
  • Lister les problématiques du déploiement, propre à chaque type d’application.

Lire la suite

Le réseau social de la biométrie

Vous avez un intérêt pour la biométrie.

Vous pouvez adhérer au groupe « Biometrics Network & Forum » sur Linkedin.Plus

de 10 000 membres, des utilisateurs finaux, des fournisseurs, des chercheurs vous attendent.

En tant que membre du groupe, vous pouvez lire et soumettre des articles sur la biométrie, nouveaux produits, emplois, nouvelles de l'industrie et des événements.

Cliquez ici pour rejoindre le groupe.

LinkedIn 648x200

Il y a également des sous-groupes par modalité.