Empreintes digitales - Forme de la main - Visage - Iris - Rétine - Réseau veineux - Analyse comportementale - Voix - Signature dynamique - Frappe au clavier - Démarche ...
Secure Identification 2018
Money 20/20 - Europe
2nd World Conference and Exhibition on Forensic Science 2018
SDW 2018 - Security Document World
Biometrics HITech Summit
Global Iris & Face Recognition Summit 2018
OFSEC - Oman Fire, Safety and Security Exhibition
Security Document Summit

Articles d'actualités sur la biométrie

Pour vous tenir informer des nouveautés et tendances du marché de la biométrie. Nouvelles technologie, nouvelles applications...

Gemalto sur les rangs pour acheter Morpho

Paris (awp/afp) - Le directeur général de Gemalto, Olivier Piou, a annoncé lundi que le spécialiste français de la sécurité numérique était sur les rangs pour un éventuel rachat des activités sécurité du groupe international de haute technologie Safran.

Ce rachat est "quelque chose qui est intéressant, (...) c'est l'opportunité de diversifier à nouveau nos activités", a déclaré M. Piou dans un entretien diffusé sur le portail d'informations économiques Boursorama.

Sollicité pour confirmer que son entreprise était "sur les rangs" pour le rachat des activités d'identification biométrique "Safran Identity and Security" (ex-Morpho), M. Piou a répondu par l'affirmative.

Selon le Journal Les Echos du 9 juin, la remise des offres indicatives est fixée à vendredi.

Le 14 mars, Safran avait annoncé la "mise en vente des activités de détection" et la "revue des options possibles pour assurer le développement des activités d'identité et de sécurité".

En avril, il avait indiqué avoir vendu au britannique Smiths Group sa filiale américaine Morpho Detection -spécialisée dans les solutions pour la détection et l'identification d'explosifs, de produits biologiques, chimiques, radiologiques et nucléaires, et d'autres substances illicites- pour une valeur d'entreprise de 710 millions de dollars.

Safran vend Morpho

Le groupe aéronautique et de défense met en vente Morpho. Ce spécialiste de la sécurité numérique, dispose d'une compétence rare et convoitée dans la biométrie. De quoi intéresser de nombreux acquéreurs potentiels, français et étrangers.

Alors que le renforcement des moyens de surveillance de l'espace public mobilise l'État, un joyau français est en vente dans ce domaine. Safran engage le processus de vente de sa filiale Morpho, spécialisée dans la sécurité numérique. Selon le Figaro, le groupe d'aéronautique et de défense souhaite vendre cette filiale qui ne cadre plus avec ses deux cœurs de métier.

Cette société d'ingénieurs spécialisés en sécurité numérique dispose de compétences avancées dans l'identification biométrique par les empreintes, l'iris de l’œil et le visage. Elle a aussi développé un savoir-faire apprécié dans la sécurité des cartes à puces utilisées par les banques et les opérateurs ainsi que dans les système de détection d'explosifs utilisés dans les aéroports notamment.

Morpho emploie 8.600 salariés pour un chiffre d'affaires de 1,5 milliard d'euros, soit 10% du chiffre d'affaires de Safran. Son savoir-faire lui a permis d'être retenu dans le cadre d'un vaste projet du gouvernement indien impliquant des relevés biométriques à effectuer sur toute la population, soit plus d'un milliard d'individus.

Alternative au mot de passe version Google

Google travaille sur une alternative au mot de passe du côté des smartphones. L'idée consiste à attribuer un « score de confiance » à l'utilisateur en prenant en compte divers critères, comme la géolocalisation, la vitesse de frappe au clavier ou encore la reconnaissance faciale.

Présenté à l’occasion de la Google I/O 2015, le projet Abacus pourrait être intégré à certains smartphones Android dès la fin de l’année, sous le nom de « Trust API ». Qu’est-ce ? Une idée plutôt astucieuse pour remplacer les mots de passe et autres lecteurs d’empreintes par une mesure constante de l’activité de l’utilisateur. À partir de plusieurs données collectées, le terminal essaie d’estimer qui est son utilisateur. Et tant qu’il pense que c’est vous, vous n’aurez plus à saisir votre mot de passe pour débloquer l’appareil et accéder aux données confidentielles.

À l’origine, les mots de passe relativement basiques suffisaient à protéger un compte. Aujourd’hui, si l’on se préoccupe un tant soit peu de la sécurité en informatique, on doit se rendre à l’évidence : des consignes supplémentaires doivent être respectées pour dormir l’esprit tranquille, d’abord en respectant les règles du genre (longueur, complexité, intelligibilité), ensuite en prenant soin de créer un mot de passe différent par site sur lequel on veut s’inscrire.

52% des consommateurs préfèrent l’authentification biométrique

Selon une étude, 52% des consommateurs préfèrent l’authentification biométrique et d’autres méthodes modernes aux traditionnels mots de passe.

Gigya explique pourquoi les entreprises devraient se préparer à la mort annoncée du mot de passe*, suite aux résultats se son étude réalisée auprès de 4 000 consommateurs aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Qu’ils soient de la génération des baby boomers ou de la génération Y, 52% des consommateurs déclarent que si on le leur proposait, ils choisiraient une autre option que celle de la traditionnelle combinaison identifiant-mot de passe pour s’incrire sur un site web ou sur une app.

Les cas de compromission, les mauvaises pratiques vis-à-vis de la sécurité des mots de passe et des expériences jugées frustrantes par les clients incitent les entreprises à envisager des alternatives aux mots de passe

Les entreprises visionnaires adoptent d’ailleurs des alternatives modernes et sécurisées au mot de passe : authentification par les réseaux sociaux (social login), où l’utilisateur se sert de son compte Facebook ou autre comme login ; authentification bifactorielle, qui combine identifiants et mots de passe avec une question personnelle de sécurité ou un code de vérification reçu par SMS ; et authentification biométrique, reconnaissance par empreinte digitale, vocale, faciale ou de l’iris.

La Banque Postale - Authentification biométrique par la voix

Elle y travaillait depuis 2012 et vient de décrocher l’accord de la CNIL ! La Banque Postale est la première banque française à obtenir l’aval de la CNIL pour lancer dès l’été 2016 auprès de tous ses clients une innovation majeure : l’authentification vocale pour le paiement à distance. Cette innovation repose sur la biométrie par la voix, renforce la sécurité des paiements, tout en facilitant et en simplifiant les usages des clients.

Pour accompagner l’évolution des nouveaux usages des clients, notamment l’essor du commerce en ligne, La Banque Postale lance Talk to Pay dès l’été 2016 pour tous ses clients. Une innovation majeure qui renforce la sécurité des paiements, tout en facilitant et en simplifiant les usages des clients autour d’une idée simple : la voix devient le mot de passe pour sécuriser tous les achats en ligne.

Worldcore authentification par biométrie vocale

La première institution de paiement réglementée par l'UE à offrir l'authentification par biométrie vocale

Worldcore est la première plateforme mondiale de paiement réglementée par l'UE à introduire une fonction novatrice d'authentification par biométrie vocale appelée VoiceKey pour une sécurité et un confort imbattables.

VoiceKey peut servir à accéder à votre compte comme à confirmer un paiement. Il s'agit d'une méthode d'authentification véritablement sécurisée et sans contact, sans codes PIN ni mots de passe qui risquent d'être facilement interceptés. VoiceKey analyse la voix à l'aide d'une centaine de paramètres, ce qui empêche l'accès non autorisé à votre compte même si quelqu'un utilise un enregistrement de votre voix. En effet, c'est un avantage incontestable par rapport aux technologies de biométrie par la rétine et par empreinte digitale. « Précurseur dans l'industrie mondiale des paiements, Worldcore adopte cette mesure de sécurité de premier plan visant à lutter contre la fraude et à simplifier l'accès au compte à l'aide des dernières technologies biométriques », a déclaré Alexey Nasonov, fondateur et PDG de Worldcore.

Samsung : la biométrie du réseau veineux dans les montres connectées

Le groupe Samsung pourrait intégrer de la biométrie dans ses montres connectées avec un module identifiant le réseau veineux de l'utilisateur.

Le groupe Samsung propose déjà régulièrement une sécurité biométrique par reconnaissance d'empreintes dans ses smartphones et il pourrait prochainement proposer le scanner d'iris pour compléter le dispositif de sécurité associé à ses produits mobiles.

La biométrie pourrait également s'étendre jusque dans les montres connectées. Le groupe coréen décrit en effet dans un brevet une méthode utilisant un capteur pour analyser le dessin du réseau veineux de la main d'un utilisateur à des fins d'authentification.

Un capteur serait logé sur la tranche de la montre connectée et pourrait participer aux besoins d'identification dans le cadre d'interactions comme le paiement mobile, le déblocage d'une serrure intelligente ou l'ouverture d'une porte de chambre d'hôtel, qui ne représentent que quelques scénarios dans une infinité de possibilités à venir.

MWC 2016 : Visa et MasterCard paiement avec biométrie

Visa et MasterCard se retrouvent sur un terrain à l’occasion du Mobile World Congress : l’usage des technologies biométriques pour sécuriser les paiements électroniques.

Identification à la voix, reconnaissance faciale, lecture d’empreintes digitales, analyse du rythme cardiaque... Les expérimentations autour de la biométrie se multiplient dans le secteur du paiement électronique pour trouver une alternative aux mots de passe et aux codes PIN.

Du côté de MasterCard, on se fend d’une étude menée aux Pays-Bas et démontrant que les consommateurs préfèrent régler leurs achats sur Internet grâce à leur empreinte digitale ou par selfie.

Le réseau mondial émetteur de cartes bancaires lorgne plus particulièrement le paiement mobile, qui monte en puissance avec le déploiement de systèmes comme Apple Pay, de services bancaires allant jusqu’au portefeuille numérique et d’objets connectés tels que les smartwatchs*.

Formation conseil en biométrie

Biometrie-Online.Net vous propose des actions de
Formation - Conseil sur mesure en intra.

Ces sessions permettent aux participants d'acquérir les bases de la biométrie, afin de comprendre les solutions biométriques mises en œuvre dans leur secteur d’activité.

Formation Conseil Biométrie Biométrique

À l’issue des actions de Formation - Conseil, les participants seront capables de :

  • Connaître le contexte, le marché, les enjeux, la place de la biométrie dans la sécurité et la gestion des identités.
  • Comprendre le fonctionnement des technologies biométriques, terminologie, avantages et limites.
  • Appliquer la règlementation.
  • Lister les problématiques du déploiement, propre à chaque type d’application.

Lire la suite

Le réseau social de la biométrie

Vous avez un intérêt pour la biométrie.

Vous pouvez adhérer au groupe « Biometrics Network & Forum » sur Linkedin.Plus

de 10 000 membres, des utilisateurs finaux, des fournisseurs, des chercheurs vous attendent.

En tant que membre du groupe, vous pouvez lire et soumettre des articles sur la biométrie, nouveaux produits, emplois, nouvelles de l'industrie et des événements.

Cliquez ici pour rejoindre le groupe.

LinkedIn 648x200

Il y a également des sous-groupes par modalité.

 

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.