Empreintes digitales - Forme de la main - Visage - Iris - Rétine - Réseau veineux - Analyse comportementale - Voix - Signature dynamique - Frappe au clavier - Démarche ...
Secure Identification 2018
Money 20/20 - Europe
2nd World Conference and Exhibition on Forensic Science 2018
SDW 2018 - Security Document World
Biometrics HITech Summit
Global Iris & Face Recognition Summit 2018
OFSEC - Oman Fire, Safety and Security Exhibition
Security Document Summit

Articles d'actualités sur la biométrie

Pour vous tenir informer des nouveautés et tendances du marché de la biométrie. Nouvelles technologie, nouvelles applications...

Boursorama se lance dans la reconnaissance faciale

Comme la Société Générale, sa propriétaire, Boursorama a décidé de se lancer dans la reconnaissance faciale pour l’ouverture des comptes bancaires en ligne. La CNIL a accordé son feu vert voilà quelques jours, après avoir ausculté la conformité du mécanisme avec la loi de 1978. 

La brèche ouverte par la Société Générale en septembre 2017 s’agrandit. Comme le chef de file du groupe SG, Boursorama a décidé de se lancer dans la reconnaissance faciale pour l’ouverture d’un compte en ligne. Le traitement repose là encore sur la comparaison de la photographie de la pièce d’identité avec une photographie du visage du porteur.

L’enjeu est toujours de lutter contre l’ouverture d’un compte sous une fausse identité tout en simplifiant la procédure. Le « parcours flash », futur nom de l’offre commerciale, sera l’alternative aux modalités habituelles. Il permettra d’ouvrir un compte en 24 heures au lieu des 10 à 20 jours actuels, via une application où le futur client aura le choix entre l’une et l’autre des souscriptions (flash, classique).

Après scan, les données de sa pièce d’identité sont extraites pour remplir automatiquement le formulaire. L'étape est complétée par un selfie (ou autoportrait) et achevée par un score de comparaison. En cas de réussite, le compte est ouvert dès le lendemain.

Mastercard France : « Innover Grâce À L’Intelligence Collective »

Solveig Honoré Hatton est depuis le 1er novembre 2017 la nouvelle Directrice Générale de Mastercard France, sous la direction de Carlo Enrico, Président Western Europe. A 40 ans, elle a pour mission de déployer la stratégie et la croissance de l’entreprise en France. A la tête d’une « équipe à taille humaine » de 75 personnes à Paris, elle compte sur l’intelligence collective pour accélérer la numérisation des paiements.

En cette matinée enneigée, elle a troqué à contre-cœur son habituel trajet à vélo pour prendre le métro. Large sourire et regard doux, Solveig Honoré Hatton est depuis le 1er novembre la nouvelle Directrice générale de Mastercard France. A 40 ans, elle succède à Bart Willaert parti pour Londres. Sa principale mission pour l’année 2018 sera d’intensifier la numérisation des moyens de paiements.

« Fin 2017, seulement 40% des commerçants étaient équipés du sans contact, l’objectif est d’arriver à 100% en 2020. » Même combat du côté du paiement mobile mis en place en 2016, il s’agit d’accélérer leur déploiement. Paiement mobile, sans contact, grâce aux objets connectés et même à la biométrie, Mastercard est sur tous les fronts pour anticiper la baisse d’utilisation du liquide, et la prolifération de nouveaux usages. « La carte bancaire n’est pas prête de disparaître », assure Solveig Honoré Hatton. « L’objectif est de multiplier les supports afin de permettre à chacun de s’y retrouver. »  

Permettre à chacun de s’y retrouver pourrait être sa devise tant le management de Solveig Honoré Hatton est inclusif. Désormais à la tête d’une petite équipe de 75 personnes au siège parisien (l’entreprise compte 14 000 salariés au total), la Directrice générale s’échine à ce que chacun ait son mot à dire, soit entendu, et à ce que tous travaillent ensemble. « C’est ce que j’aime chez Mastercard, d’un côté, la puissance d’un groupe mondialement connu, de l’autre, l’impression d’être à la tête d’une PME avec des équipes à taille humaine. »

Les cartes bancaires de demain

Capteur d’empreinte digitale, écran ou bouton, nos moyens de paiement embarquent davantage de technologie pour tenter d’apporter davantage de confort ou de sécurité aux utilisateurs.

Avec le développement des paiements via les smartphones, la pérennité des cartes bancaires semblait menacée. Mais ces dernières n'ont pas dit leur dernier mot !

On voit même une nouvelle génération de produits poindre avec davantage de technologie embarquée.

L'authentification des consommateurs, le nouveau défi du secteur financier

En novembre dernier, la Commission européenne a adopté les normes techniques de réglementation permettant l’application de la nouvelle directive des services de paiements notamment dans le but de généraliser l’authentification forte des consommateurs pour les transactions en ligne en Europe.

L’authentification en ligne fait référence au système qui valide ou refuse les identifiants que vous saisissez en vue de "prouver" que vous êtes autorisé à accéder à des services ou à valider une transaction en ligne. A l’heure actuelle, les moyens d’authentification les plus courants consistent à entrer un nom d’utilisateur et un mot de passe pour se connecter à un compte, ou les données d’une carte de paiement afin de réaliser un achat.

Pour certains, cette simple procédure peut sembler insignifiante dans le cadre d’une expérience en ligne riche et complexe. Cependant, choisir un système d’authentification adapté est aujourd’hui un défi de taille pour les équipes de sécurité et anti-fraude dans le secteur financier, notamment en raison des nombreuses tendances convergentes : la hausse des demandes de transactions opérées à l’aide d’un nombre croissant de dispositifs biométriques différents et d’appareils personnels connectés à internet, la très forte augmentation des violations de données liée à la généralisation des piratages de mots de passe et codes à usage unique, et enfin, l’application imminente de la DSP2.

La problématique des mots de passe

Les cyberattaques visant des identifiants de "secrets partagés" les plus communs sont très populaires, en partie parce que les consommateurs, et même les employés en entreprise, peuvent facilement les dévoiler à un pirate informatique ayant réussi à imiter le site Internet qu’ils pensent visiter. Cette technique permet au hacker d’utiliser les identifiants subtilisés, même s’il s’agit de codes à usage unique limités dans le temps, pour se connecter au véritable service, tout en restant entre l’utilisateur et le site légitime. Selon une récente étude menée par Verizon, l’utilisation de mots de passe volés, faibles ou par défaut, est aujourd’hui à l’origine de 81% des violations de données, tous secteurs confondus. L’authentification est donc un problème de sécurité hautement prioritaire que les acteurs doivent résoudre, car si vos identifiants tombent dans les mains d’un cybercriminel, ce dernier sera à même d’usurper votre identité afin d’accéder à vos comptes en ligne et d’exfiltrer de précieuses informations personnelles en vue d’effectuer des opérations en votre nom.

Microsoft - Identité numérique avec la blockchain


(Crédit Photo : Montri Nipitvittaya-Shutterstock)

Microsoft scrute le potentiel des technologies de blockchains publiques pour gérer l’identité numérique des personnes de manière décentralisée.

L’identification numérique décentralisée constitue l’un des cas d’usage de la technologie blockchain. Et Microsoft compte développer son expertise en la matière.

Ses ambitions sont dévoilées à travers une contribution d’Alex Simons, Director of Program Management au sein de la division Microsoft Identity dans un billet de blog.

Partenariat Humaniq et Biometrics Institute

LONDRES, February 20, 2018 /PRNewswire/

L'equipe Humaniq a annoncé qu'elle va rejoindre le groupe de coordination dirigé par la "Biometrics Institute", entre autre elle traitera avec d'autres membres des problèmes de sécurité, de technologies et d'éthique.

Suite à son engagement à une importante mission sociale, l'équipe d'Humaniq a pour mission d'accorder plus d'attention à la sécurité des données personnelles lors de l'utilisation de la biométrie.

Humaniq modernise son application mobile, en y ajoutant la technologie de la bio ID.

Biométrie faciale pour ouvrir un compte

Société Générale va ouvrir des comptes grâce à la biométrie faciale

La banque veut ouvrir 30% de ses comptes à distance d'ici 2020 - Société Générale

La banque lance un système inédit d'identification des clients pour ouvrir des comptes en quelques minutes sur Internet. Il s'appuie sur la biométrie faciale et sur un entretien en vidéoconférence.

Et si les seuls contours de votre visage vous permettaient d'ouvrir un compte en banque... C'est le pari de Société Générale qui va lancer dans les prochaines semaines  un processus d'ouverture de compte express basé sur la biométrie faciale et sur la vidéoconférence.

Sécurité des paiements en ligne : l'industrie veut une standardisation

FIDO, pour « Fast Identity Online ». Sous ce nom se cache un protocole d’authentification forte pour les paiements en ligne. Une alliance d’industriels du numérique et des paiements (Google, Microsoft, Amazon, Samsung, Lenovo, Gemalto, etc.) souhaite en faire le standard du marché, sur fond de mise en œuvre de la DSP2 en Europe. Explications avec Alain Martin, porte-parole de l’Alliance FIDO en France.

Formation conseil en biométrie

Biometrie-Online.Net vous propose des actions de
Formation - Conseil sur mesure en intra.

Ces sessions permettent aux participants d'acquérir les bases de la biométrie, afin de comprendre les solutions biométriques mises en œuvre dans leur secteur d’activité.

Formation Conseil Biométrie Biométrique

À l’issue des actions de Formation - Conseil, les participants seront capables de :

  • Connaître le contexte, le marché, les enjeux, la place de la biométrie dans la sécurité et la gestion des identités.
  • Comprendre le fonctionnement des technologies biométriques, terminologie, avantages et limites.
  • Appliquer la règlementation.
  • Lister les problématiques du déploiement, propre à chaque type d’application.

Lire la suite

Le réseau social de la biométrie

Vous avez un intérêt pour la biométrie.

Vous pouvez adhérer au groupe « Biometrics Network & Forum » sur Linkedin.Plus

de 10 000 membres, des utilisateurs finaux, des fournisseurs, des chercheurs vous attendent.

En tant que membre du groupe, vous pouvez lire et soumettre des articles sur la biométrie, nouveaux produits, emplois, nouvelles de l'industrie et des événements.

Cliquez ici pour rejoindre le groupe.

LinkedIn 648x200

Il y a également des sous-groupes par modalité.

 

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.