Empreintes digitales - Forme de la main - Visage - Iris - Rétine - Réseau veineux - Analyse comportementale - Voix - Signature dynamique - Frappe au clavier - Démarche ...

Articles d'actualités sur la biométrie

Pour vous tenir informer des nouveautés et tendances du marché de la biométrie. Nouvelles technologie, nouvelles applications...

Biométrie du visage Controversée aux USA

Controverse sur la surveillance mais pas sur l'authentification

Il y a quelques années à peine, le type de technologie biométrique le plus connu des consommateurs quotidiens était probablement la reconnaissance d'empreintes digitales, grâce à l'explosion des capteurs d'empreintes digitales sur une large gamme de smartphones. Mais aujourd’hui, une autre modalité est à l’œuvre: la reconnaissance faciale.

Une grande partie de la popularité de cette modalité revient à Apple, qui est passé de son emblématique système de numérisation d’empreintes digitales Touch ID à un système basé sur la reconnaissance faciale 3D dans tous les modèles d’iPhone. Face ID a été bien accueilli par les consommateurs, ce qui a incité un certain nombre d'autres marques de smartphones à fournir leurs propres systèmes d'authentification basés sur le visage, ce qui a permis de familiariser un grand nombre de consommateurs avec cette technologie.

Dans le même temps, on peut attribuer à une autre grande entreprise de technologie, Amazon, l’avènement de la technologie de reconnaissance faciale sous un angle différent. Ce qu'Apple a fait pour l'authentification basée sur le visage, Amazon l'a fait pour la surveillance basée sur le visage.

La reconnaissance faciale, l’un des thèmes de réflexion du futur livre blanc sur la sécurité intérieure

Interrogé par la députée Marie Brenier (LR), Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, a annoncé hier que la reconnaissance faciale sera l’un « des thèmes de la réflexion qui s’ouvre dans le cadre du futur livre blanc sur la sécurité intérieure ».

Première carte de paiement biométrique en Suisse

Fruit de la collaboration entre Visa, Gemalto et Cornèrcard, la carte de paiement biométrique permet de confirmer un paiement en passant son doigt sur la carte. Une première en Suisse.

Au terminal de la caisse, un simple contact sur le capteur d'empreinte digitale intégré à la carte permet d'effectuer le paiement.

En collaboration avec l'entreprise leader de technologie de paiement, Visa, et Gemalto, une entreprise du groupe Thales, Cornèrcard est le premier émetteur en Europe centrale à lancer la carte de crédit Biometric Gold Visa.

Cette carte de paiement de haute technologie  permet d'identifier son titulaire légitime via l'empreinte digitale. Au terminal de la caisse, un simple contact sur le capteur d'empreinte digitale intégré à la carte permet d'effectuer le paiement.

Reconnaissance faciale et cadre juridique

Reconnaissance faciale et cadre juridiqueAlain Bensoussan évoque pour Digital Mag les enjeux et le cadre juridique de la reconnaissance faciale.

Sous couvert de sécurité, la généralisation de la reconnaissance faciale dans l’espace public mais également professionnel, amène Alain Bensoussan à rappeler le cadre juridique applicable.

Cette technologie qui n’en est plus à ses balbutiements, pose notamment la question du consentement des personnes dont les données biométriques sont utilisées.

Reconnaissance faciale - La France dans les pas de la Chine ?

Après le passeport biométrique en 2009, la France créera une carte d’identité numérique d’ici 2021. En même temps, le gouvernement favorise le développement de la reconnaissance faciale comme méthode d’identification. Il a déjà lancé l’expérimentation d’une application mobile utilisant cette technologie pour se connecter aux services publics, et entend favoriser les industriels français.

Contrôler l’identité de tous, à chaque moment et de façon invisible, c’est le rêve de toutes les polices du monde. Mais aussi celui des États, et pas seulement des plus autoritaires. Comme la Chine avant elle, la France s’intéresse maintenant de très près au développement d’une technologie qui, associée à la vidéosurveillance, peut conduire au contrôle absolu de l’espace public : la reconnaissance faciale.

Sept questions sur la reconnaissance faciale

La reconnaissance faciale est une technologie en développement, les projets d'expérimentation se multiplient et relancent le débat en France sur son utilisation. En quoi consiste la reconnaissance faciale, quels sont les enjeux éthiques ? Rapide tour d'horizon en questions-réponses.

Lancement des tests de l'application Alicem, projet du secrétaire d'État Cédric O d'une instance de régulation spécifique pour les techniques de reconnaissance faciale, projets de la région Provence-Alpes-Cote d'Azur de portiques de contrôle d'accès par reconnaissance faciale à l'entrée de deux lycées,... la reconnaissance faciale est un thème de plus en plus présent dans l'actualité.

Qu'est-ce que la reconnaissance faciale ?

La reconnaissance faciale est un développement de la vidéosurveillance. C'est une technologie biométrique qui permet d’analyser, grâce à des algorithmes, les traits de visages de personnes filmées ou photographiées et de les comparer à des images stockées dans une base de données. Ce système est un des domaines de l’intelligence artificielle. Selon la définition de la CNIL(nouvelle fenêtre), la reconnaissance faciale permet :

  • d'authentifier une personne, c’est-à-dire vérifier qu'une personne est bien celle qu'elle prétend être (pour un contrôle d'accès par exemple) ;
  • d’identifier une personne, c’est-à-dire de retrouver une personne au sein d'un groupe d'individus, dans un lieu, une image ou une base de données.

Elle ne doit pas être confondue avec la détection de visage déterminant la présence ou non d'un visage dans une image sans s'intéresser à son identité.

Reconnaissance faciale - Quels sont les dangers

La reconnaissance faciale est une technologie de plus en plus répandue, basée sur l’intelligence artificielle, permettant d’identifier une personne sur une photo ou une vidéo en comparant son visage avec ceux sauvegardés dans une base de données. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cette technologie, sur son fonctionnement et sur les dangers qu’elle représente pour la confidentialité…

En 1949, dans son ouvrage 1984, George Orwell imaginait une société contre-utopique au sein de laquelle les citoyens seraient surveillés en permanence par l’oeil de Big Brother. Si cette oeuvre de fiction a alimenté les cauchemars de nombreux lecteurs dans le monde, cela n’aura pas empêché le monde de converger vers un modèle similaire près de 36 après la date présagée par l’écrivain britannique.

L’authentification multiple

L’authentification multiple et la biométrie au service de la sécurisation de l’identité numérique

Tribune : Utiliser la MFA et/ou une authentification biométrique doit permettre de sécuriser les systèmes explique Jean-Christophe Vitu, de CyberArk.

L’authentification multiple et la biométrie au service de la sécurisation de l’identité numérique

Octobre est devenu le mois international de la cybersécurité et l’occasion de renforcer la sensibilisation aux cyber-vulnérabilités et aux bonnes pratiques pour s’en prémunir. Cette année, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) a lancé l’initiative « Cybermoi/s » à destination des citoyens.

Formation conseil en biométrie

Biometrie-Online.Net vous propose des actions de
Formation - Conseil sur mesure en intra.

Ces sessions permettent aux participants d'acquérir les bases de la biométrie, afin de comprendre les solutions biométriques mises en œuvre dans leur secteur d’activité.

Formation Conseil Biométrie Biométrique

À l’issue des actions de Formation - Conseil, les participants seront capables de :

  • Connaître le contexte, le marché, les enjeux, la place de la biométrie dans la sécurité et la gestion des identités.
  • Comprendre le fonctionnement des technologies biométriques, terminologie, avantages et limites.
  • Appliquer la règlementation.
  • Lister les problématiques du déploiement, propre à chaque type d’application.

Lire la suite

Le réseau social de la biométrie

Vous avez un intérêt pour la biométrie.

Vous pouvez adhérer au groupe « Biometrics Network & Forum » sur Linkedin.Plus

de 10 000 membres, des utilisateurs finaux, des fournisseurs, des chercheurs vous attendent.

En tant que membre du groupe, vous pouvez lire et soumettre des articles sur la biométrie, nouveaux produits, emplois, nouvelles de l'industrie et des événements.

Cliquez ici pour rejoindre le groupe.

LinkedIn 648x200

Il y a également des sous-groupes par modalité.

 

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.