World e-ID and Cybersecurity
Identity World
Biometrics in Banking and Payment - London
Security Document Summit
Border Management & Technologies Summit Asia 2017
Smarter Border Managment
Biometrics in Banking and Payment - Amsterdam
Border Security Conference & Exhibition
Connect:ID 2018
SDW 2018 - Security Document World

Qu'est ce que la Biométrie ?

3 possibilités pour prouver son identité

  1. Ce que l'on possède (carte, badge, document) ;
  2. Ce que l'on sait (un nom, un mot de passe) ;
  3. Ce que l'on est (empreintes digitales, main, visage...) - Il s'agit de la biométrie.

Les 2 premiers moyens d'identification peuvent être utilisés pour usurper l'identité d'un tiers.

La biométrie permet l'identification ou l’authentification d'une personne sur la base de données reconnaissables et vérifiables qui lui sont propres.

3 catégories de technologies biométriques

  1. Analyses biologiques : Odeur, sang, salive, urine, ADN…
  2. Analyses comportementales : La dynamique de la signature (la vitesse de déplacement du stylo, les accélérations, la pression exercée, l'inclinaison), la façon d'utiliser un clavier d'ordinateur (la pression exercée, la vitesse de frappe), la voix, la manière de marcher (démarche)...
  3. Analyses morphologiques : empreintes digitales, forme de la main, traits du visage, dessin du réseau veineux de l'œil…. Ces éléments ont l'avantage d'être stables dans la vie d'un individu et ne subissent pas autant les effets du stress par exemple, que l'on retrouve dans l'identification comportementale.

2 modes de fonctionnement

  1. Authentification (1:1): dans ce mode, on pose la question : « suis-je bien M. X ? ». Techniquement, le dispositif vérifie par rapport à un code (identifiant) saisi sur un clavier, ou lu par le passage d’un badge (carte à puce, magnétique, proximité, etc) que l’échantillon biométrique fourni correspond bien au gabarit désigné par l’identifiant.
  2. Identification (1:N): pour ce mode, on pose la simple question : « qui suis-je ? ». A partir de l’échantillon biométrique fourni, le dispositif recherche le gabarit correspondant dans sa base de données.

Les caractéristiques collectées doivent être

  • universelles (exister chez tous les individus),
  • uniques (permettre de différencier un individu par rapport à un autre),
  • permanentes (autoriser l'évolution dans le temps),
  • enregistrables (collecter les caractéristiques d'un individu avec l'accord de celui-ci),
  • mesurables (autoriser une comparaison future).
  • et si possible infalsifiables…
   
   
© Copyright © 2017 - Didier Guillerm - Tous droits réservés

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.