INTERPOL World 2017
Forensic Research and Technology
World e-ID and Cybersecurity
Identity World
Security Document Summit

Rétine

 

 

Anatomie de l’oeil

La rétine est la « pellicule photographique » de l’oeil. Elle est constituée de 4 couches de cellules et est située on fond de l’oeil.

 

 

Les éléments qui permettent de distinguer dPhotographie des deux rétines d’un individueux rétines sont les veines qui les tapissent. La disposition de ces veines est stable et unique d’un individu à l’autre (d’un oeil à l’autre). Et les modèles qui en sont issus héritent de la stabilité de cette disposition (voir illustration 2).

 

De plus, pour un fraudeur, il est impossible de pouvoir reproduire ce motif. D’où un très haut niveau de sécurité.

 

 

Capture de l’image d’une rétine

 

Les difficultés liées à la capture de l’image d’une rétine sont autant psychologique que médicale et technique. Pour obtenir une image d’une rétine, il est nécessaire d’éclairer le fond de l’oeil à l’aide d’un faisceau lumineux ; à travers la pupille et le corps vitreux. Ce faisceau est de très faible intensité pour ne pas gêner l’utilisateur ; il est sans danger et de plus faible intensité que sur les dispositifs ophtalmologiques. Un système de caméra très précis vient ensuite récupérer l’image de la rétine. Des lecteurs de rétine sont disponibles, et permettent d’obtenir un très haut niveau de sécurité (voir illustration 3). Ils permettent l’accès à un bâtiment, ou à un poste informatique.

Lecteurs de rétine

 

Traitement numérique des images de rétines

 

Après la capture d’une image de la rétine, le logiciel du dispositif de lecture découpe un anneau autour de la fovéa. Dans cet anneau il repère l’emplacement des veines et leur orientation. Puis il les codifie dans un gabarit (voir illustration 4). L’opération en elle même est assez simple à décrire mais les algorithmes restent relativement complexes.

retine-4

 

 

Conclusion

 

La biométrie par la rétine procure un haut niveau en matière de reconnaissance. Cette technologie est bien adaptée pour des applications de haute sécurité (sites militaires, salles de coffres forts, etc ). La disposition des veines de la rétine assure une bonne fiabilité et une haute barrière contre la fraude.

 

La lecture des caractéristiques de la rétine est une technologie plus ancienne que la lecture de l'iris, mais elle a été moins bien acceptée par le public et les utilisateurs, sans doute à cause de son caractère trop contraignant : la mesure doit s'effectuer à très faible distance du capteur (quelques centimètres), c'est une des raisons de sa faible percée dans les milieux de la sécurité privée.

 

 

Pourtant cette technique semble être tout aussi fiable que celle de l'iris; elle est unique pour chaque individu, différent entre jumeaux et assez stable durant la vie de la personne. La mesure peut ainsi fournir jusqu'à 400 points caractéristique du sujet, que l'on peut comparer aux 30 à 40 points fournis par une empreinte digitale.

   
   
© Copyright © 2017 - Didier Guillerm - Tous droits réservés

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.